JagFan - Fan de l'Atari Jaguar !

18 mai 2017

Dragon's Lair et son implacable message d'erreur !

Dragon's Lair

Sans zonage, la Jaguar (et le Jaguar Cd) pouvait se targuer de faire tourner tous les jeux quelque soit son pays d'origine. Tous, sauf un ! Dragon's Lair ne tourne que sur les Jaguar NTSC (led rouge) venant des U.S et qui font tourner les jeux en 60 hz.

message d'erreur Dragon's Lair

Hélas, ma Jaguar est une console européenne PAL (led verte) bridée à 50 hz. 2 solutions : acheter une nouvelle console, ou bricoler la mienne. Il paraît que c'est simple avec un interrupteur qui permet de switcher la console en mode 50 hz ou 60 hz, mais je n'ai jamais bidouiller de ma vie. Donc pour l'instant, j'ai opté pour l'instant pour la 3ème option : rester Zen ! :)

Posté par le barbu à 18:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


14 mai 2017

Dirk, perdu dans l'espace

b_SpaceAce_front

Space Ace

1996 - ReadySoft

Dessin animé interactif 

Borf Contre Attaque

Avec Dragon's Lair paru sur borne d'arcade en 1983, un ancien animateur des studios Disney nommé Don Bluth créa un tout nouveau genre de jeux vidéo : le dessin animé interactif.

On y incarnait un chevalier téméraire pérégrinant dans un château bourré de pièges. Il fallait choisir la bonne action à la seconde près, sous peine de morts affreuses et irrésistiblement cartoons. Malgré sa difficulté démente, le jeu fit sensation (il dénotait franchement à coté des autres jeux de l'époque qui ne proposait que quelques pixels sur fond noir) et fit un véritable carton, ce qui encouragea l'équipe de Don Bluth a signer l'année suivante un autre jeu sur le même principe. 

Space Ace

Space Ace vit ainsi le jour. On retrouve la même veine comique qui animait Dragon's Lair mais cette fois-ci tout ce passe dans l'espace dans une ambiance de Space Opera proche de Star Wars. Pour le pitch, notre tendre Kimberley vient de se faire enlever par des extra-terrestres. Sous les traits d'un ado, pouvant se transformer sous l'effet d'un rayon en beau gosse musclé à la mâchoire carrée, à nous de jouer les héros et de triompher des E.T pour la sauver.

GET ME OUT OF HERE !

Avec l'avennement des consoles à Cd dans nos foyers au milieu des années 90, l'éditeur Readysoft s'est appliqué à adapter les 2 jeux de Don Bluth, et même une production maison nommée Braindead 13, devenant ainsi les spécialistes du genre. Pour ne parler que de Space Ace, la conversion sur Jaguar Cd est honnête mais la résolution n'est pas optimale. C'est pixellisé, alors moins que sur Mega Cd mais bien plus que sur Cd-i dont la version s'apparente en comparaison à un "arcade perfect". Au niveau de la bande son, c'est pas mal, la musique est déjantée mais les bruitages manquent de péter aux oreilles, le son étant un peu voilé

Space Ace 1

Passé ces constats, l'aura disneyenne est bien là, le style graphique de Don Bluth partagé entre Tex Avery et Disney est génial et les animations aux amphètes sont toujours aussi remarquables, d'autant plus que le rythme des séquences est particulièrement soutenu. Sur Space Ace, un cap a même été franchi depuis Dragon's Lair. Ici ça s'enchaîne non stop, sans aucun temps mort...

Du die and retry... and die

Que ce soit sur une base orbitale ou dans l'espace, ç'en est même exagéré : action totale à fond les ballons, montage pétaradant et un piège toute les secondes ! Les détracteurs du jeu ont d'ailleurs beaucoup reproché ce coté épileptique à Space Ace, l'action peu lisible au premier coup d'oeil accroissant de manière exponentielle la difficulté.  

Or -et c'est un joueur allergique à la base à ce genre qui parle- il est possible de progresser dans cette suite de QTE hardcore sans rager, s'arracher les cheveux et jeter console et télé du 9ème étage.

Space_Ace_3

Les commandes sont très simples : haut, bas, gauche, droite pour les directions à prendre et tir pour blaster les ennemis. L'erreur qu'on commet (et que j'ai commise) au début, et fait qu'on se décourage très vite, est d'appuyer sur plusieurs boutons en même temps ou de les enchaîner trop rapidement. Or pour progresser,  il faut juste appuyer sur un seul bouton pour que la séquence suivante s'enclenche, pas deux boutons, pas trois, un seul. Alors des fois il faut les enchaîner et des fois il faut temporiser. Des éléments du décor clignotent et donnent de précieux indices sur la voie à prendre. Lorsque qu'on a compris quelles actions faire à la chaîne, ça devient nettement plus simple, d'autant qu'on peut souvent anticiper les actions.

C'est un coup à prendre et même si pour le commun des mortels, ça reste du "Die and Retry" intense et intensif, je trouve que Space Ace est bien moins dur ou stressant qu'il n'y paraît. Même une fois les 5 vies passées, le continue nous ramènera au niveau précédent la dernière étape qu'on a débloqué, ce qui est assez peu punitif.

"Energize", le Rayon des Champions

L'autre bon point est qu'on a la possibilité de prendre différents chemins pour arriver au bout d'une séquence, si on active ou non le rayon "ENERGIZE". Ce rayon nous transforme alors en Héro Badass pour des séquences d'action démente, plus que mouvementées (et pas forcément plus simples). Le plaisir est vraiment de découvrir tous les passages possibles, et notamment les raccourcis qui permettent de ne pas se prendre la tête (surtout si d'aventure on veut reprendre tout depuis le début). 

Au final, j'avoue m'être pris au challenge du jeu, oubliant mes à-prioris très négatifs sur le genre, j'avoue que progresser même d'une demi-seconde procure du plaisir. J'ai aussi eu la chance d'y jouer à deux, à tour de rôle, et c'est assez stimulant voire bien plus marrant que tout seul. 

SpaceAce2

La question est pourquoi je ne me suis pas frotté du coup au mythique et séminal Dragon's Lair sur Jaguar Cd ? J'ai découvert en fait que Dragon's Lair est le seul jeu Jaguar a ne pas fonctionner sur ma bonne vieille Jaguar PAL bridée à 50 hz. Il faut impérativement une console américaine ou bien bricoler sa console pour la débrider (ce que je n'ose pas faire), et passer en mode 60 hz. Sinon, le jeu se lance quelques minutes et se bloque avec un message d'erreur d'une injustice totale. Space Ace ne souffre pas de cette tare et marche à merveille.

En conclusion, Space Ace est un dessin animé interactif dopé au amphétes, allant au rythme d'un grand huit garni de loopings, et met la barre haute en termes de pièges en pagaille.

Ce "Die and Retry" désarçonne et puis petit à petit, le charme du jeu, bourré d'humour, agit. La progression seconde après seconde procure même beaucoup de plaisir. Un conseil : n'hésitez pas à y jouer avec un camarade (ou une camarade), c'est stimulant et très amusant.  

Note_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge : https://atariage.com/software_page.php?SoftwareLabelID=1107

Posté par le barbu à 19:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mai 2017

Escape to Orion

Après une escapade sur Playstation, Megadrive, Game boy et Steam, Orion_ retrouve la Jaguar avec ESCAPE 2042 - The Truth Defenders, un nouveau jeu de plates-formes futuriste qui promet beaucoup :

2042

En vue de la prochaine sortie, il est possible de se manifester pour le réserver, afin qu'Orion_ produise le nombre exact de cartouches. ça se passe sur le forum YARONET : http://www.yaronet.com/topics/187415-escape-2042-the-truth-defenders

Posté par le barbu à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 avril 2017

1.894.135 !!

Partie mémorable sur Defender 2000 qui s'est terminée avec fracas au niveau 38.

Au final 1 894 135 pts et un peu de tachycardie :).

Highscore Defender 2000

Posté par le barbu à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mars 2017

Earth Defence Force 3048

defender

Defender 2000

1996 - Atari (développé par Llamasoft)

Shoot

Jeff Minter is Back

Après le détonnant et culte Tempest 2000, Monsieur Jeff Minter a remis au goût du jour un autre grand classique des salles d'arcade : j'ai nommé le mythique Defender. 

defender2000_title

Conçu à l'origine par Eugene Jarvis pour Williams (et non pour Atari) et paru en 1980, Defender fut surtout le premier shoot à défilement horizontal. On avait la possibilité d'aller à gauche et à droite. Il fallait outre éliminer la menace ennemie comme dans tout bon shoot, protéger avec l'aide d'un radar des petits bonshommes en contre-bas.

Si on n'y prenait pas garde, ces pauvres hères se faisaient kidnapper par les Aliens. On pouvait alors détruire ces odieuses créatures et récupérer nos bonshommes en plein vol pour les déposer sain et sauf sur la terre ferme (et faire plein de points).

Flower Power

La formule utilisée sur Tempest avait divinement bien marché et sur une Jaguar en fin de vie, Jeff Minter a eu les coudées franches pour faire à peu près ce qu'il voulait... Et en effet, il a fait exactement ce qu'il voulait... Sans aucune retenue !

Car sous ses dehors de shoot sérieux et martial, se cache en réalité un défouloir psychédélique complètement barré, au mille et un effets et aux mille et une couleurs flashies. De quoi dérouter le commun des joueurs...

Même ceux qui avaient adoré Tempest 2000 !

d2kpfegg

Ce décalage est pourtant typique des productions Llamatron. Rappelons que la société de Jeff Minter s'est fait connaître avec des jeux décalés, aux noms plus qu'évocateurs : Attack of the Mutant Camels, Sheep in Space, Metagalactic Llamas Battle at the Edge ou dernièrement, Space Giraffe sur le Live Arcade de la Xbox 360.

Une collection de jeux dont Tempest 2000 serait à priori le représentant le plus abordable. Du coup, Defender 2000 n'a rien d'étonnant si on connaît le pédigré de son concepteur. 

Du classique revisité

La cartouche propose 3 versions du jeu. Des 3 versions proposées, la classique est celle qui se rapproche le plus de ce qu'on trouvait sur borne d'arcade. Et pourtant Mr Minter a mis son grain de sel en incorporant des effets lumineux et des explosions (très réussies) de sprites. Efficace, le gameplay reste inchangé depuis les origines et fait se rendre compte à quel point Defender était un shoot particulièrement intense et abouti.

defender2000_3

Avec Defender Plus, on rentre cette fois-ci dans la quatrième dimension avec l'utilisation de portails (sous la forme de cubes bleus) pour explorer des niveaux parallèles. Le jeu, se jouant toujours sur fond noir, s'en trouve bouleversé puisqu'on perd rapidement ses repères, ne sachant plus trop où on se trouve. Tout en restant classique dans le fond, l'expérience de jeu est renouvelée et intéressante.

Place à la version qui nous occuppera le plus : la version 2000. Elle propose des graphismes en 2d avec des décors variés et détaillés. Nos tirs sont multicolores et les petits bonshommes au sol gigotent comme des épileptiques. Ils hurlent à la mort lorsqu'ils se font chopper par les extra-terrestes. Notre mission, inchangée d'une version à l'autre, sera bien entendu d'en sauver un maximum. 

maxresdefault

Originalité de la version 2000, si par malheur, il n'y a plus un seul survivant, il n'y a pas de game over. L'écran devient alors complètement fou et notre vaisseau se retrouve au beau milieu de l'espace (ou de la vingtième dimension, c'est selon ce que vous acceptez de voir et de comprendre) dans une zone que je qualifierai de purgatoire particulièrement hostile.

What the F**k ?

Coté gameplay pour cette version 2000, le constat est un peu amer en début de partie : notre vaisseau est énorme ! La hitbox fait l'intégralité de notre vaisseau et les ennemis apparaissent au petit bonheur la chance en plein milieu de l'écran. La lisibilité est limite et le défilement assez sensible apparaît comme incompatible avec notre taille. Impossible d'anticiper les ennemis, si on n'a pas l'oeil sur le radar, même à vitesse modérée. Ainsi lors des premières parties, la confusion régne et la déception pointe le bout de son nez. Le jeu n'a clairement pas la finition d'un Tempest 2000.  

Néanmoins, il faut s'accrocher et l'entraînement a du bon. L'habitude aidant et les subtilités intégrées, Defender 2000 a un vif et ardent pouvoir d'addiction, de la même essence que l'on trouvait dans Tempest 2000. Le score monte vite et très haut, les possibilités de le multiplier sont nombreuses et les niveaux s'enchaînent par dizaines (les géniales warp zones pour sauter des niveaux rappellent celles de Tempest 2000).

defender2000_1

Avec toutes les armes, on devient indestructible et passé une à deux heures de jeu, la déception laisse place à un sentiment de surpuissance et de jubilation face à un tel feu d'artifice.

Sur une musique technoïde typique des années 90, les parties s'enchaînent sans problème avec l'envie de goûter encore un peu plus à ce qu'il convient d'appeler une drogue.

Pour finir, je dirai que sauver nos bonshommes a aussi quelque chose de très gratifiant. Defender n'est pas qu'un simple shoot, on ne fait pas que détruire, on vient surtout à la rescousse !

Ne vous fiez pas à son look de shoot SF tout ce qu'il y a de plus sérieux, Defender 2000 est un jeu de hippie. Totalement déroutant, défiant parfois les limites du bon goût, sa difficulté tendue et ses quelques défauts de conception vous ramèneront parfois sur Terre.

Mais pour peu qu'on accepte l'expérience, Defender 2000 délivrera à hautes doses ses vapeurs psychédéliques et réveillera comme jamais des synapses enfouis, qu'on croyait à jamais endormis, dans notre cerveau. 

Du pur LSD vidéoludique !

Note_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge : https://atariage.com/software_page.php?SoftwareLabelID=1076

Posté par le barbu à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 mars 2017

un dessin de moi

portrait fredo

Un portrait de votre serviteur par mon ami Davidchu. Il a su deviner ma passion, je crois... :D

Son blog de Pin-up : http://davidchukette.canalblog.com/

Posté par le barbu à 09:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 janvier 2017

"Hover" the Top !

HS Unconquered Lands

Hover Strike - Unconquered Lands

1995 - Atari

Shoot 3d

Add-on de Luxe

Sur une lointaine colonie spatiale, les Terrakians ont la fâcheuse habitude de se servir des humains comme chaire à pâté pour leurs sordides industries.

A nous, à bord de notre tank, de nous infiltrer en zone ennemie pour stopper ces atrocités et libérer une fois pour toute la planète...

HS UL screen Title

Hover Strike était un shoot paru initialement en version cartouche et proposait des environnements en 3d mappée, des textures détaillées qu'on n'avait pas forcément l'habitude de voir sur le support.

Sur Jaguar Cd, cet "Unconquered Lands" peut être considéré comme une version améliorée du jeu de base. Or pendant très longtemps, je ne voyais pas l'intérêt de posséder deux jeux similaires, d'autant que le premier nous proposait les commandes d'un tank peu maniable. C'était une erreur, car sans être exactement une suite (l'histoire est la même), l'expérience de jeu est totalement renouvelée.

Nouveau modèle de Tank

Fini de batailler pour contrôler son engin, le tank ne glisse plus dans tous les sens et répond désormais au doigt et à l’œil.

En étant simplifiées, les commandes sont nettement plus agréables. Il n'y a plus de bouton de frein, il suffira de lâcher le bouton d'accélération pour que notre engin de mort s'arrête net. Tout simplement. Fini également les chocs contre les murs qui occasionnaient dans le premier jeu de gros dégâts et qui, étaient trop souvent, responsables de notre perte dans les passages étroits.

HoverCD

Hover Strike - Unconquered Lands est un jeu maniable et mine de rien, ça change tout : plus de prise de tête possible, on se concentre sur nos objectifs et sur la recherche d'items, on se recentre sur le jeu et ses qualités deviennent évidentes.

De nouvelles terres à conquérir !

Là où Cybermorph nous proposait un subtil mélange d'exploration et de shoot, avec une pincée de stratégie pour aborder des ennemis aux comportements variés, Hover Strike s'avère être un shoot 3d bourrin et nerveux, rendu délicat par le nombre conséquents d'ennemis et des zones au relief tourmenté.

A moins d'être un killer, nettoyer les zones consciencieusement n'est, à mon avis, pas la meilleure tactique pour survivre. Libre à vous de faire comme bon vous semble, mais je préfère pour ma part foncer tête basse vers les objectifs, en abattant les ennemis les plus dangereux le plus rapidement possible. Avant de fuir les lieux au pas de course. On pourra trouver le principe des cibles à anéantir répétitif mais les niveaux aux environnements variés s'enchaînent sans déplaisir.

HoverStrikeCD

Bien sûr pour motiver le sous-titre "Unconquered Lands", le jeu nous offre en plus des niveaux d'origine (désert, glace, nuit, urbain, volcanique et eau), dix niveaux inédits dans deux nouveaux environnements.

Les niveaux dans la base ennemie, avec ses constructions monumentales, sombres et metalliques, apportent la touche oppressante qui manquait au jeu. Tandis que la zone "organique" étonne en étant bien glauque. Son sol rouge sang semble respirer sous le passage de notre engin et quelques ennemies enfouies réserve quelques surprises.

Mieux, c'est mieux

CD oblige, Unconquered Lands nous gratifie de belles cinématiques et d'une musique de bien meilleure qualité. Sur ce point, ce n'est pas juste une relecture du thème martial de la version d'origine, mais bien une nouvelle bande-son plus mélodieuse et plus immersive.

hover-strike-unconquered-lands

On a également droit, ce qui n'est pas négligeable, à des textures plus fines et plus détaillées. Cela améliore grandement la lecture du jeu. Dans les zones nocturnes, peu lisibles sur cartouche, ç'en est même flagrand... 

Oui, j'ai longtemps cru que ce Unconquered Lands était une simple redite de la version cartouche avec des améliorations liées au support CD.

Or à ma grande surprise, Unconquered Lands éclipse la première tentative en étant plus maniable. Le jeu s'avère au final être un solide shoot 3D mâtiné d'exploration, le genre prenant et immersif sur Jaguar CD.

Note_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge : https://atariage.com/software_page.php?SoftwareLabelID=1088

 

Posté par le barbu à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 décembre 2016

Jouez à l'Atari ST sur Jaguar !

Atari ST

Dernier post de l'année (sauf surprise), je suis passé un peu à coté des conversions Atari ST sur Jaguar. Premièrement, parce qu'à ma grande honte, je n'ai jamais possédé l'ordinateur le plus célèbre de la firme. Et deuxièmement, j'avais rapidement assimilé ça à de l'émulation (avec tous les problèmes de droits d'auteur que ça peut poser).

Avant de m'appercevoir qu'il s'agissait de véritables conversions dans les règles de l'art avec codage intensif pour conversion parfaite. J'imagine même le casse tête que ça a du être d'adapter des commandes claviers à la manette Jaguar !

Détail des jeux :

XENON 2 MEGABLAST

xenon-2-jaguar box

Gros succés et grand classique du Shmup sur Atari ST, il est disponnible depuis mai dernier en version boîte et cartouche. Ce jeu disposait de la griffe des productions Bitmap Brothers, à savoir musique cadencée, graphismes de la belle époque et difficulté haute sur le tensiomètre. Seule la musique a été modifiée pour des problèmes de droit, et modernisée en conséquence.

xenon 2

Toutes les infos du jeu sur http://atariage.com/forums/topic/253093-xenon-2megablast-how-to-order-your-copy/

------------------------------------

CUSTODIAN

post-181-0-86830900-1476290317

Ce jeu d'action bio-mécanique, comme on en trouvait pléthore sur les micro d'antan, est disponible en version boîte et cartouche. Le style du jeu est particulier et la conversion est à l'identique du jeu que l'on trouvait sur ST.

custodian jaguar

la page Facebook de l'éditeur : https://www.facebook.com/pikointeractive/

------------------------------------

LES CONVERSIONS DE CYRANO JONES

rick-dangerous

Là, c'est une forme de prouesse et on peut applaudir l'homme au grand nez pour sa productivité, car Cyrano Jones s'est mis en tête de convertir tous les jeux de l'Atari ST (de International Karaté + à Moon Patrol en passant par Gauntlet II) !!

Et l'homme de Reboot les propose en libre téléchargement.

hqdefault 

16 jeux ont eu l'honneur d'une sortie en version cartouche (R-type, Joust, Klax, Rick Dangerous...), ils ont été co-éditées par le site AtariAge.

Vous pouvez suivre directement les aventures de Cyrano Jones sur le forum d'AtariAge : http://atariage.com/forums/topic/233430-so-i-was-playing-around-with-some-binaries-today/

 

Posté par le barbu à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 novembre 2016

Reboot the droïde : Rebooteroids

Décidément, en ce mois de novembre, la Jaguar est particulièrement gatée. Après Flappy Bird, arrive un tout nouveau jeu pour la 64-bit d'atari en version cartouche : Rebooteroids. Mélange d'Astéroïds pour le principe et de Tempest 2000 pour le trip visuel, le tout est concocté par les anglais de Reboot. Et c'est disponible depuis le 15 novembre :

http://atariage.com/…/to…/259012-rebooteroids-now-available/

Jaguar_Rebooteroids_Boxes_FrontAndBack

Pour voir le tout en mouvement, voici la vidéo de présentation :

Posté par le barbu à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 novembre 2016

Flappy flappo.

atari-jaguar-gets-a-brand-new-homebrew-game-called-flappy-mcfur-header

Flappy McFur, signé BitJag, est une parodie vidéoludique mêlant Flappy Bird (que les possesseurs d'I-phone connaissent bien) et le shoot félin de la Jaguar, j'ai nommé Trevor McFur in the Crescent Galaxy. On incarne une tête de Jaguar ailée devant, comme dans le célèbre jeu viet-namien, éviter les obstacles se présentant à nous.

Le jeu sort en version cartouche dans une très belle édition ! Le collectionneur que je suis se tâte encore...

flappy-mcfur

Le lien de Bitjag : http://bitjag.com/project_5.html

Posté par le barbu à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 septembre 2016

Trucs et astuces sur Jaguar... Part Three

Retour de la rubrique dédiée aux cheat codes. Pour retrouver d'autres astuces sur d'autres jeux, c'est par ici : http://jagfan.canalblog.com/archives/trucs_et_astuces/index.html


SUPER BURNOUT

-mode Turbo : à l'écran titre, tapez 1, 9, 6, 7, 2, un son confirmera que le code a bien marché. Il faudra utiliser la transmission automatique pour en bénéficier et durant la course, appuyer sur C une fois les 175 mph (280 km/h) atteint pour pouvoir foncer comme une fusée (à 343 mph soit 555 km/h) !

 

-Moto Punisher :  à l'écran titre, tapez 2, 1, 7, 9, 4, un son confirmera que le code a bien marché et la moto apparaîtra dans le menu de sélection.

 

-"Move to the head of the pack" : toujours à l'écran titre, tapez 8, 2, 6, 9 puis 8 en cours de partie en mode trainer ou championship pour être toujours 1er. (merci à FrediFredo pour ce code ! :) )

 

---------------------------------------------------------------------

 

BREAKOUT 2000

Voici les codes à taper une fois les briques formées et avant que la balle ne soit lancée dans l'aire de jeu :

-Pour obtenir 99 balles : 1+3+5

-passer au niveau suivant : 1+6+7

-passer au monde suivant : 1+5+7

-Super balle : 7+8+9+1

-Canon à plasma : 7+8+9+2

-Balle aimantée : 7+8+9+3

-Balle collée sur la barre : 7+8+9+4

-Plus de robot à l'écran : lorsque les robots apparaissent, appuyer sur * et #.

 

---------------------------------------------------------------------

 

MISSILE COMMAND 3D

Voici les codes des stages à taper en cours de jeu dans le mode Virtual :

 

-Stage 1 : Pause, 1+9+C+Pause

-Stage 2 : Pause, 2+9+C+Pause

-Stage 3 : Pause, 3+9+C+Pause

-Fin : Pause, 4+9+C+Pause

 

---------------------------------------------------------------------

 

TREVOR MCFUR IN THE CRESCENT GALAXY

Il faudra d'abord brancher deux manettes sur la console. A l'écran titre, tapez le code 1193 avec la première manette.

Lancez le jeu normalement. Il faudra ensuite taper les codes suivants, en cours de jeu, avec la deuxième manette pour activer leurs effets :

 

Gauche : ralentit la vitesse des ennemis

Droite : accélère la vitesse des ennemis

C : armes spéciales infinies

B : ralentit le scrolling

A : accélère le scrolling

0 : choix de l'effet sonore pour jouer

1 : power-ups pour le tir

2 : power-ups pour les bombes

3 : le niveau est marqué comme terminé

4 : invincibilité

* : sound test

Option : pour passer au stage suivant 

Posté par le barbu à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2016

Another Brick in The Wall

b_Breakout2000_front

Breakout 2000

1996 - Telegames (développé par MP Games)

Casse-briques

The Wall

Ah, Breakout ! Ce mur de briques multi-colores que l'on casse à l'aide d'une balle et d'une raquette.

Créé en 1976 par Nolan Buschnell (créateur de Pong et d'Atari), Steve Jobs (oui, le Steve Jobs qui a fondé la marque à la pomme !) et Steve Wozniak, Breakout a marqué au fer rouge l'industrie vidéo-ludique.

screen title Breakout2000

C'est un peu le chaînon manquant entre Pong (1972), avec sa raquette et sa balle, et le futur Space Invaders (1979), dans lequel on pourrait assimiler l'armada d'extra-terrestres à un mur de briques (qui bouge). Il fut aussi l'instigateur d'un tout nouveau genre de jeu : le casse-briques.

Dans la continuité des reboots des hits d'Atari sortis sur Jaguar, comme Tempest 2000 ou Missile Command 3d, Breakout 2000 se présente donc comme une mise à jour de ce classique intemporel. 

Du classique de chez classique

On a donc droit à 2 versions du jeu : l'original, brut de décoffrage, tel qu'il était à l'époque et une toute nouvelle version, la 2000 (à une époque où l'année 2000 sonnait encore "futuriste" à nos oreilles), qui améliore le concept initial.

Ici, la version 2000 se voit doter de graphismes simulant la fameuse 3d avec des pièces vues de face et un petit effet de zoom sur la baballe. Armé de notre raquette, nous sommes ainsi jetés dans une arène futuriste où quelques robots planent parfois en nous lâchant des items.

breakout-2000-jaguar

Le premier contact laisse à penser que cette version, malgré l'enrobage, reste très classique. Le jeu reprend sans réel bouleversement le principe du casse-brique. Les sons sont exactement les mêmes que ceux d'époque, un bel hommage en soi mais je n'aurai pas dit non à un nouvel échantillonage. 

Et visuellement, le jeu est un peu frustrant, le mode 1 joueur ne se joue que sur un tiers de l'écran.

Gameplay en béton armé

Reste que le maniement est bon, très bon même, ce qui n'était pas une mince affaire vue l'angle de vue choisi : la raquette est large et répond au millième de seconde, et la vitesse de la balle est idéale. 

Les items sous la forme de capsule rappelent ceux d'Arkanoïd, jusque dans leurs effets : multi-balles, balle qui traverse les briques sans résistance, missile... et restent très efficaces. Certains bonus et malus originaux, comme cette balle aimantée ou ce robot qui nous tire dessus, amènent ce brin de nouveauté attendu et électrise la partie.  

breakout 2000

Au fil de la partie, à mesure que la difficulté augmentera, on remarquera que le mur de briques s'élèvera en hauteur, il faudra dégommer la brique au ras du sol pour que celle du dessus descende d'un niveau. Au final, à défaut d'être une claque monumentale, ce mode 1 joueur s'avère amusant et agréable, tout ce qu'on peut demander à ce type de jeu.

Reste que je n'avais pas encore testé le mode 2 joueurs... 

Tea for two

A deux joueurs (ou contre l'ordi), Breakout 2000 tient là son imparable innovation.

Déjà, l'intégralité de l'arène est prise en compte : l'un est en bas, l'autre est en haut avec la tête en bas. L'originalité, qui m'a achevé, est que notre balle peut passer par le biais d'une rampe sur le terrain du joueur adverse. Le casse-briques prend alors des allures de Pong échevelé où chacun se renvoie la balle.

Avec un système de scoring pervers et jouissif, le jeu nous oblige autant à taper la balle adverse (sous peine de perte de points conséquente) qu'à rester concentré sur sa propre balle (sous peine de perdre une vie). Un mode surprenant qui assure coté funplay.

5515

Le seul défaut qu'on pourrait reprocher à ce mode 2 joueurs, est que la partie continue lorsque l'un des deux joueurs perd son quota de vies. Pourquoi pas, si le perdant accepte de regarder le joueur adverse jouer comme un dieu.

Mais quand c'est le CPU qui prend la place du 2ème joueur et que l'on meurt, là, c'est une autre histoire. Le CPU, increvable, s'amuse à passer tous les niveaux à son rythme, sans qu'on puisse écourter la partie autrement que par un brutal reset (et là, adieu notre superscore !). Toutefois, ça reste un menu défaut à coté du plaisir que procure ce mode.

Cette mise à jour (timide ?) d'un classique intemporel d'Atari s'avère être au final un  casse-briques bien agréable, avec un angle de vue inédit.

Ce qui fait la force de cette nouvelle version reste le mode 2 joueur (ou contre l'ordi) qui amène une salvatrice dose de fun et de nouveautés à une base solide.

Note_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge : http://www.atariage.com/software_page.html?SoftwareLabelID=1068

Posté par le barbu à 16:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juillet 2016

36.659 pts

Je viens de recevoir Breakout 2000 et voici du coup après quelques parties, mon meilleur score sur ce casse-briques spatial... Prochainement le test ;)

[edit: j'ai fait mieux depuis :D : 48 777 pts]

highscore breakout 2000

Posté par le barbu à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 juin 2016

Culture JV n°16 - Le Jaguar Cd et accessoires (1/2), Devkit et fin d'Atari (2/2)

Soldat GG termine sa série de vidéos sur la Jaguar en particulier et sur Atari en général avec ces 2 vidéos en forme de bilan. Le coup de poker du Jaguar Cd et la triste -mais inévitable- fin de parcours d'Atari...

La 1ère partie :

And the last !

C'est la fin ! Merci à Soldat GG et aux participants pour cette impressionnante collection de vidéos sur la Jaguar et aussi sur toutes les consoles et ordis de la marque au mont Fuji.

Si vous voulez découvrir toutes les productions de la chaîne de Soldat GG, c'est par là : https://www.youtube.com/user/z6por2d2

Posté par le barbu à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 mai 2016

Culture JV n°15 - Les jeux Jaguar CD

Quatrième et avant dernière vidéo de Soldat GG sur la Jaguar d'Atari. Ici, il parle des jeux sortis sur le Jaguar Cd, avec une grosse partie sur les jeux d'Orion ;)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je profite de ce post pour montrer des photos de la Jaguar (prises par ma femme) que nous avons proposée à Soldat GG pour illustrer ses vidéos. On en retrouve certaines dans les Cultures JV, en voici quelques unes.

jag01

jag02

DSC07058

Posté par le barbu à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,