JagFan - Fan de l'Atari Jaguar !

04 septembre 2019

La Jaguar fait sa rentrée

Après 2 mois de vacances passés à jouer il est temps de reprendre le chemin de l'école... L'année n'est même pas terminée qu'on peut déjà dire que 2019 est sans doute LA meilleure année rétro pour la Jaguar !

uwoljag

Notre console favorite a été, est et sera particulièrement gâtée !

Voyons un peu tous les évènements majeurs depuis ces 3-4 derniers mois mais aussi ce que nous réserve la fin d'année...

- Les premières Jaguar SD viennent juste d'être livrée à leurs heureux acquéreurs ! Deuxième hardware distribué en grandes quantités depuis la Skunkboard, cette cartouche dispose d'un port SD card et possède une interface graphique qui permet de choisir des roms préalablement chargée sur la carte SD pour jouer sur sa console. Les possibilités de stockage, la future émulation du JagCD et l'augmentation à 16 MB de la taille des roms font de cette nouvelle cartouche un objet incontournable pour les fans de la Jaguar !

Jaguar SD

- Gaztee le spécialiste des éditions de conversions Atari ST sur cartouches dont les droits ne sont pas sécurisés a publié il y a peu Stunt Car Racer and Teenage Mutant Hero TurtlesAction Fighter et Rampage sont les prochains, actuellement en précommande sur AA : https://atariage.com/forums/topic/294605-st-ports-33-now-available-to-pre-order/ On peut noter que Rampage sera jouable à 3 simultanément !

Action Rampage

- Songbird, après avoir acquis les licences de nombreux jeux, annonce la future sortie de The Early Years : une compilation de certains des premiers jeux homebrew de la console. Cette cartouche de 6 MB est en préco sur AtariAge https://atariage.com/forums/topic/295006-pre-orders-are-open-for-the-early-years-6mb-cartridge/

EarlyYears box

- Uwol est aussi dans les tuyaux et devraient arriver très prochainement ! https://atariage.com/forums/topic/288532-uwol-quest-for-money-now-available-to-pre-order/#comments

- Impossamole et Head Over Heels sont en précommande chez Pico Interactive ( https://pikointeractive.com/store/#!/Atari-Jaguar/c/20971056/offset=0&sort=normal )

HeadOver Jaguar

- Waves 1 Game, signalons-le par pure politesse, prépare un shoot appelé Saucer Wars.

On ne doit pas oublier les jeux en cours de développement qui nous font saliver comme cette version de Doom avec de la musique, ou bien une compilation sur cartouche des plus grands hits de chez Reboot nommé Rebooted avec des musiques remixées et de nouveaux graphismes.

L'arrivée de la Jaguar SD et l'émulation du Jaguar CD par Songbird sont des signes forts qui nous disent que Le Jaguar CD sera bientôt l'oublié du fond de la classe de la famille Jaguar, n'ayant plus aucun interêt malgré son support de stockage important et peu coûteux.

Pour conclure, on regrette le retard pris par World Dizzy et Speedball 2, ( ça mériterait un mot d'absence des parents ! ) , mais dès que ce dernier sera dispo je vous en ferais le test détaillé !

"Get Ready !"...

ps : J'ai toujours rêvé de jouer à Speedball 2 avec un vrai joystick arcade...

Posté par FredFred85 à 17:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


15 août 2019

Jaguar et Baseball

Source: Externe

Quand on est une console américaine on se doit de posséder à son catalogue au moins un ou 2 jeux 
appartenant à chacuns des 4 sports majeurs US : le Football américain, le hockey sur glace, le basket-ball et bien sûr le baseball.

Si on y regarde de plus près : 
On voit que pour le foot US il y a le très moyen Troy Aikman Football sorti officiellement. On peut aussi trouver la version béta de Arena Football'95 sous forme de rom et même de cartouche.

Au niveau du hockey sur glace, là rien n'est officiellement sorti entre Brett Hull Hockey de Ringler et Wayne Gretzky and the NHLPA All-Stars mais néanmoins on peut se procurer la version béta de Brett Hull Hockey, sous forme de cartouche, et même un hack de celui-ci : JHL ( je n'approfondirait pas ce sujet, étant moi même l'auteur de ceci ;) ). Une version CD a aussi été vendu par le forum JSII.

Concernant le Basket-ball, 2 jeux officiels ainsi qu'une béta sont disponibles :
NBA JAM T.E. reste la référence en terme de jeux de basket 2D Arcade et est même jouable à 4 simultanément.
Le pathétique White Men Can't Jump, un jeu de street Basket rempli de sprites digitalisés lui aussi jouable à 4.
Et la version béta de Charles Barkley basketball, qui est un mix des 2 précédents mais n'apporte pas grand chose de plus.

Enfin on arrive au baseball, le sujet principal de ce petit article...
Aucun jeu de Baseball n'est sorti offciellement sur le fauve d'Atari ! Après plusieurs années de recherche ( non je plaisante ! ) voici ce que l'on sait sur les jeux qui devaient paraitre. Ils sont au nombre de 2.

Tout d'abord Frank Thomas "Big Hurt" Baseball, orienté arcade, empruntant le nom d'un célèbre batteur des White Sox de Chicago et publié sur presque toutes les consoles de l'époque devait débarquer sur la Jaguar à la fin de l'année 1995. Le jeu faisait partie avec NBA Jam T.E. et Iron Man ( si si ! ) d'un accord conclu avec Acclaim (https://archive.org/details/AtariCorporationAnnualReport1994/page/n7http://jagwire.mytilde.co.uk/41.htm).

Frank-Thomas-Big-Hurt-Baseball-6

Le "jeu" ou plutôt son fantôme sera dès lors présent sur les listes des futures sorties divilguées à la presse (ex: https://archive.org/stream/MANIAC.N020.1995.06/MANIAC.N020.1995.06-DURiAN_Searchable#page/n39/mode/1up ) et même certains revendeurs l'ajouteront à leur liste. L'histoire de ce vaporware se termine défintivement quelques années plus tard lorsque Curt Vendel met des documents d'Atari Corp. en ligne et ou on apprend que le jeu a été annulé entre août et septembre 1995 par Sam Tramiel. Le comble du comble vient quand on s'aperçoit qu'Atari n'avait même pas mis le jeu en développement ! ( http://www.atarimuseum.com/videogames/consoles/jaguar/jagfiles/jag64-payments.PDF )

Le second titre qui aurait ravi les fans de Baseball est Hardball 3, renommé pour l'occasion "Al Michael's Hardball" ( nom d'un célèbre présentateur TV qui a d'ailleurs aussi fait les commentaires du jeu Brett Hull Hockey ! ).

Source: Externe

Annoncé très tôt sur la console ( http://jagwire.mytilde.co.uk/6.htm ) en grande pompe, on sait grace à Faran Thomason que le développement du jeu a bien commencé et au début de l'année 1995, une autre annonce officielle est publiée (https://web.archive.org/web/20180922211406/https://www.thefreelibrary.com/Sports+titles+coming+from+Atari.-a016004111) qui confirme que le jeu est proche de la sortie ( ou du moins c'est ce qu'on voulait nous faire croire...). On trouve donc la trace du jeu jusqu'en avril 1995 (https://archive.org/details/MANIAC.N021.1995.07/page/n9  / https://archive.org/details/EDGE.N018.1995.03/page/n99)  et puis il disparait des listing de sorties...

La rumeur raconte que le développement de Hardball 3 a été mis de coté au profit de la version 4 du jeu. NuFX était chargé de la première conversion alors qu'il semble que High Voltage aurait été approché pour convertir Hardball 4. Il plane une nouvelle fois une part de mystère dans le monde merveilleux de la Jaguar. Un jour peut-être verra-t'on ressortir sur le net une rom de Hardball 3 ?

"Atari Jaguar owners will play hockey with Brett Hull, golf with Jack Nicklaus, basketball with Charles Barkley and all the baseball they want." Sam Tramiel ( 06/01/1995 )

 

Posté par FredFred85 à 16:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

29 juillet 2019

Adaptateur de souris pour Atari Jaguar

Aujourd'hui je vais rapidement vous décrire l'assemblage d'un adaptateur souris pour notre fauve favori.

 Il faut savoir que l'origine de ce projet n'est pas tout récent, on le doit à Matthias Domin un des pionniers du développement amateur sur la Jaguar. Voici le lien : http://www.mdgames.de/jag_eng.htm#DIGITALMOUSE

! ! ! Il faut ajouter que cet adaptateur ne fonctionne qu'avec les jeux programmés à cet effet ! ! !

Je me suis mis en tête de fabriquer cet objet pour jouer entre autre à Defender of the Crown. la liste des jeux compatibles doit traîner sur AtariAge...

 

Au départ je voulais juste fabriquer un petit boitier avec un connecteur à chaque extrémité avec 8 soudures à faire de chaque coté. J'ai pas mal de stock de composants électroniques provenant de précédents projets ( dont je vous parlerai un de ces jours ) mais pas moyen de trouver le bon boitier. 

 

num1

 

 

je me suis rabattu sur une rallonge de câbles VGA ( ce modèle-ci a la particularité d'avoir les 15 fils de relier ). L'autre avantage est que je n'aurais que 8 soudures à faire :)

num2

 

Mais il faut faire un travail de repérage des fils avec le multimètre en mode "test de continuité"

num3

 

 

Tout est prêt pour les soudures... J'isolerai chaque fil soudé avec des minis bouts de gaines "thermo" ( un mini tuyau qui se rétrécit quand on le chauffe )

num4

 

Et voilà ! C'est fini ( 1 minutes pour lire l'article... 1 heure pour réaliser le câble ;) )

num5

ps : il fonctionne très bien :)

Posté par FredFred85 à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2019

Tournoyer, guerroyer et... trépasser

Defender of the Crown

Defender of the Crown

2018 - AtariAge (développé par Cinemaware)

Stratégie

Oyez, Oyez, Oyez gentes dames et damoiseaux,

Je vais vous conter l'histoire du défenseur de la couronne et de Robin de Sherwood ! Nous sommes en 1149 : l'Angleterre est déchirée par des luttes entre les saxons et les normands et le roi vient de rendre l'âme !

En tant que seigneur saxon postulant au trône, vous devez conquérir le royaume et vous serez aidé par le plus connu des brigands de l'époque : Robin des Bois. La tâche ne sera pas simple, il faudra exceller dans plusieurs domaines tels que les joutes équestres, l'escrime et l'art de la guerre. Il vous faudra aussi un peu de chance mais également parfaire vos talents de gentilhomme.

Jaguar_DefenderOfTheCrown_Shot_1

Ce mythique jeu sorti il y a plus de 30 ans, vient de conquérir la Jaguar il y a un peu moins d'un an. Sachez que c'est une sortie officielle approuvée par Cinemaware mais aussi que le nombre de cartouches est limité à 300 exemplaires numérotés (votre dévoué serviteur possédant le numéro #57).

Enfilant mon heaume et ma brigandine, c'est rempli de joie mais aussi de quelques doutes que je vais commencer ce test.

Resplendissante...

La magnifique boite montre tout le professionnalisme dont sait faire preuve AtariAge : Le carton est un peu fin mais il est glacé et lisse comme un miroir. A l'intérieur, avec bien sûr la cartouche, on y retrouve un livret lui aussi très soigné tout en couleur... et tout en anglais (l'histoire s'y déroulant cela semble logique ? ...) Il y a aussi un sticker circulaire d'une jeune lady tout en pixel et également un mini poster du jeu ! Tout ceci est fait avec des matériaux de grandes qualités : ça brille, ça sent le neuf, bref c'est beau ! Pour environ 80€ avec les frais de port, on ne peut qu'être ravi d'avoir acquis un tel produit.

DOTC_inside

Sauf que... c'est un jeu vidéo et on attend autre chose que le coté "bling bling" du packaging.

Grand joueur sur Amiga j'étais. Quand j'ai appris que la version Jaguar était une conversion de la version Atari ST, j'ai commencé à sortir la corde du placard pour m'épargner la vision des graphismes en 16 couleurs. Le fait que la musique soit extraite directement de la version CD du jeu, donc de très grande qualité, n'était pas un atout qui allait me faire oublier les graphismes.

Faisant fi de mes préjugés j'empoigne alors le pad ... qui aurait pu être une souris ! Ce jeu, via un petit adaptateur (vendu sur le site AtariAge ou bien à concevoir soi-même) est compatible avec les souris Atari ST et... Amiga.

"Que je trépasse si je faiblis !"

Après un bref écran "titre" accompagné d'une jolie musique, ce sont les crédits du jeu qui viennent devancer l'introduction à base d'écrans fixes et de narrations. On rentre alors dans le vif du sujet avec le choix des personnages, au nombre de 4, qui tel un jeu de rôle possèdent leurs propres caractéristiques : Wilfred of Ivanhoe, Cedric of Rotherwood, Geoffrey Longsword et Wolfric the Wild. 

dotc4

Une fois ce choix effectué, nous voilà face à la carte de l'Angleterre (et du Pays de Galles) c'est à nous de jouer ! Il y a comme on le voit 6 châteaux et donc 6 seigneurs, 3 saxons et 3 normands. Les parties se déroulent au tour par tour, un tour représentant 1 mois,  avec une seule action à chaque tour ("Aller demander conseil à Robin" ainsi que transférer ses armées étant les exceptions). Une partie peut durer parfois seulement 5 minutes si les choses tournent très mal.

Le normand triomphe souvent !

La difficulté est assez relevée, et je soupçonne les parties réalisées au joypad plus compliquées que celles effectuées à la souris ! (C'est pour cela que je me suis décidé à fabriquer un adaptateur de souris). Il faudra pas mal d'expérience pour espérer pouvoir gagner. Ce qui rend ce jeu envoûtant, c'est qu'aucune partie ne va se ressembler : Le lieu de départ et tout un tas d'évènements restent aléatoires. Vous pouvez commencer la partie par un tournoi de chevalerie ou bien devoir sauver une lady qui a été kidnappée, des déserteurs d'une autre armée ou bien des chevaliers étrangers peuvent venir renforcer vos troupes, un territoire peut se soulever contre son seigneur et vous revenir de droit, vous pouvez être banni des joutes si vous commettez l'affront d'occire le cheval au lieu de frapper le bouclier de l'adversaire, etc.

dotc3

Ce coté addictif finit par nous faire oublier ces graphismes moyenâgeux, pas très dignes d'une jaguar, qui sautaient aux yeux en premier lieu (certains diront que c'est du pixel art 16 bit...). Pour 5 pièces d'or vous pouvez également vous octroyer les services d'un espion très efficace qui vous renseignera sur toutes les données de vos ennemis. En sauvant une lady celle-ci devient alors notre moitié et apparaît sur la carte elle aussi. Le jeu est finalement assez complet et équilibré entre les phases de réflexions et celles d'actions avec aussi ce petit coté romantique.

L'aventure galloise ... Je "spoile" ?

Après une bonne centaine de châteaux brûlés, je devais trouver la solution pour progresser, sans sorcellerie ni cheatmode (il parait qu'il en existe un pour avoir 4095 pièces d'or !) en parcourant les parchemins virtuels sur le net... Premier conseil : Commencez avec le château proche du Pays de Galles (le plus à l'est), on a moins de chance d'être encerclé et plus de chance de posséder au moins 3 territoires et donc de récolter plus de revenus.

Ensuite pour les scènes d'actions, il n'y a pas de secret, d'une part un long et douloureux travail d'apprentissage s'impose et ensuite le choix du personnage est primordial !

On retrouve quelques bons conseils en anglais ici : https://www.gog.com/forum/defender_of_the_crown/some_gameplay_tips.

Épilogue

Il est temps pour le preux chevalier que je suis de faire le bilan de cette amusement vidéo-ludique. Ce jeu, unique représentant de son genre sur le fauve d'Atari, n'est pas un jeu vidéo comme les autres ... Ses rééditions récentes, avec entre autre une version collector pour Spectrum sont là pour nous le prouver.

En résumé : DotC est une conversion sur Jaguar de l'adaptation Atari ST de la version originale créée sur Amiga...

Mais selon Bob Jacob l'un des fondateur de Cinemaware la version ST est la plus aboutie (notamment avec les options supplémentaires lors des sièges de château-forts). Les sons et musiques de cette version jaguar étant les meilleurs disponibles pour ce jeu, on obtient donc LA meilleure version disponible de Defender of the Crown.

Je ne peux que conseiller ce titre aux fans du genre... ainsi qu'aux collectionneurs : le packaging est splendide !

N'hésitez pas si vous avez des questions ou bien si vous voulez donner votre avis ...

ps : Et ne traînez pas trop à la taverne de Duchenot : le chemin est infesté de loups pour rentrer !

Graphismes : 2/5

Sons / Musiques : 4/5

Gameplay : 3/5

Ambiance : 4/5

  Packaging : 5/5

Note_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge : https://atariage.com/store/index.php?l=product_detail&p=1146

Posté par FredFred85 à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 juillet 2019

Le Top 10 de FredFred85

JAGLOGO3

 

Monsieur le Barbu m'a suggéré de dévoiler mon top 10 sur Jaguar et c'est avec grand plaisir que je vous publie le mien :

 

 

1- Double Dragon V - the Shadow falls

 

2- Club Drive

 

3- Supercross 3D

 

4- Mad Bodies

 

5- Fast Food 64

 

6- White Men Can't Jump

 

7- Dragon - The Bruce Lee Story

 

8- Kasumi Ninja

 

9 - Checkered Flag

 

10- Bubsy - in the Fractured Furry Tales

 

 Alors ? J'ai bon goût ? Les blagues les plus courtes étant les meilleures ...

 

 

!!! Voici mon vrai TOP 10 !!!  :

 

1- Alien Vs Predator

 Un chef d'oeuvre ce jeu ! Pouvoir incarner 3 personnages avec 3 scénarios bien différents dans un univers en 3D !

 

2- Rayman

 Magnifique, drôle, dur et grosse durée de vie : Un jeu 2D comme on les aime !

 

3- SuperBurnout

 Quel fantastique jeu ! A la fois rapide et enivrant avec cette furieuse envie de battre des records...

 

4- Doom

On ne le présente pas. Une référence sur Jaguar avec un mode 2 joueurs en link , Excellent ! 

 

5- Iron Soldier 2

 3D mappée à la sauce mecha avec une pincée de stratégie, mais un peu trop dur peut-être...

 

6- Attack of the Mutant Penguins

Un ovni s'est posé sur la planète jaguar : il en sort un jeu délirant et graphiquement impressionnant  

 

7- Atari Kart

Miracle Man vous connaissez ? et bien il est temps de commencer à jouer à ce jeu bien plus beau que Super Mario Kart

 

8- NBA JAM T.E.

 Dunks stratosphériques, les meilleurs bruitages de la Jaguar, un mode 4 joueurs , des joueurs cachés collectors ! 

 

9- International Sensible Soccer

Mon pêcher mignon, pour les fans du genre uniquement, un mode 2 joueurs... Mon rêve : jouer à sa suite SWOS sur notre fauve 

 

10- Elansar

 

Le jeu presque d'un seul homme est somptueux, l'aventure avec des graphismes 100% jaguar pas en 16 bit bricolé !

 

ps : Je me suis volontairement limité à 1 ligne par jeu sinon j'écrivais un roman ... D'ailleurs à propos de roman ... Je voulais vous faire un placement de produit ;)

Posté par FredFred85 à 10:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


09 juillet 2019

Bonne Nouvelle !

Tout a commencé il y a fort longtemps, à une époque ou il y avait encore des cabines téléphoniques, des gens qui fumaient partout, des parcmètres et même des salles remplies de bornes d'arcade et de flippers. J'étais jeune et innocent, les jeux video commençaient à rentrer dans les maisons avec les "Game and watch". Alors que certains "se la pétait" avec leur Donkey à double écran, moi je jouais à un jeu ou l'on devait assembler des robots sur une chaîne de montage ( "Robot maker" ). Ce jeu à la forme original, que je n'avais pas choisi, avait quelques qualités mais manquait cruellement de fun et de diversité.

 

 

Source: Externe

 

C'est finalement grâce à un ami un peu plus agé que je suis tombé complètement dans le monde des jeux vidéo quand il a eu à Noël son ZX Spectrum +2, une bête de guerre qui avait un lecteur de cassette audio comme support de stockage ! J'allais régulièrement chez lui pour assouvir ma faim vidéoludique. ( Oh Mummy ; Treasure Island ; Alien Destroyer ; etc. )

 

Source: Externe 

 

A la fin de l'année suivante, quelques semaines avant Noël, nous nous sommes retrouver par hasard dans le même magasin avec nos parents pour tenter de se faire offrir un ordinateur individuel... Ma vie de retrogamer a sûrement commencé ici car nous étions en décembre 1988 et nous avons eu tous les 2 comme cadeau un Amstrad CPC 6128, accompagné de son écran couleur, critère qui avait pesé dans la balance afin de ne pas monopoliser l'unique téléviseur de la maison. Après un an et demi de fun sur des jeux tels que Double Dragon, Gryzor, Chicago 90 ou Nord et Sud ( jeu tiré de ma BD préférée de l'époque ), je commençais à pester en lisant Tilt et Joystick qui mettaient logiquement en avant les jeux Atari ST et Amiga 500 ainsi que certains jeux PC. ( Mon meilleur ami, lui,  avait eu, entre temps, un PC 386 à double usage qui servait également pour la comptabilité de ses parents ). C'est en feuilletant un journal de petites annonces ( "Le Bon Coin" en version papier ) que je suis parti en quête d'un Amiga 500 d'occasion. Et quand je suis allé chercher le Saint Graal perdu au fin fond de la campagne vendéenne quelle ne fut pas ma surprise d'acquérir un magnifique ordinateur avec un écran 1084s accompagnés de plus de 200 disquettes de jeux en "version piratée" : Je resterais ainsi fidèle et passionné par l'Amiga pendant plus de 6 ans avec en autre l'achat d'un Amiga 1200 ainsi qu'une carte accélératrice 68030 à 50mhz.

 

 

Source: Externe

 

 

En parallèle pendant cette période et quand Commodore a disparu de la scène vidéoludique au profit des PC et des consoles je me suis mis à la recherche d'une nouvelle machine de jeu. Une certaine forme d'animosité primaire m'a forcée à haïr les consoles 16 bit du moment, que je tenais responsable de la mort prématurée des ordinateurs familiaux Amstrad, Atari et Amiga. J'ai failli un instant craqué pour la CD32 mais je savais que sa logithèque ne s'agrandirait pas et qu'elle ne survivrait pas longtemps au funeste destin de son constructeur. J'aurais pu aussi m'acheter une Neo Geo mais son catalogue n'était que arcade et j'aimais aussi les simulateurs et les jeux de stratégie (..aaah Dune II que de souvenirs ).

C'est là que j'ai découvert une console créée par la firme en concurrence directe avec mes ordis favoris: Atari ! 
Un nom qui ne résonnait pas trop pour moi qui n'avait jamais connu la 2600 encore moins la 7800. Juste avant Noël 1994 j'ai franchi le pas et je peux dire que Alien Vs Predator et Doom ne sont pas étangers à ma décision. Depuis ce mois de décembre 1994, j'ai eu d'autres consoles et d'autres ordinateurs, j'ai joué à la N64 et j'ai adoré la Dreamcast. J'ai renié certains de mes vieux principes ( en achetant des consoles Microsoft ) mais mon destin était lié à jamais à la Jaguar...

 

 

jaguar11

 


Aujourd'hui je suis ici...
Quand Jagfan a démarré, il y a 10 ans, je me suis dit : " je ne suis pas seul, il y a au moins un autre passionné par cette console qui a repris le flambeau" à un moment ou je n'avais pas forcément le temps et l'énergie pour tester, jouer et surtout échanger et partager avec cette petite communauté.

En apprenant l'arrêt du blog j'ai reçu un électrochoc... Cette Histoire ne pouvait pas s'arrêter comme ça : j'ai donc proposé mes services afin que cette aventure continue !

Merci Mr le barbu :)

 

Posté par FredFred85 à 00:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 juillet 2019

Jagfan... this is NOT the End


jagoujagou

Comme annoncé en décembre dernier...

Après 10 ans, jour pour jour, de tests et de news, il est temps pour moi de lâcher la manette...

Ouip, c'est avec un petit pincement au cœur que j'écris ici mon dernier article sur ce blog. Mon affection pour la mal-aimée d'Atari ne s'est pas tarie, mais j'ai le sentiment d'avoir fait le tour des jeux qui m'intéressaient, d'être arrivé au bout et surtout, de n'avoir plus rien à dire sur le sujet (à moins de me répéter indéfiniment). 

J'avoue aussi que je me suis senti dépassé par toutes les conversions Atari ST parues ces dernières années. Alors bien sûr, certains classiques me font envie, mais la raison (tout le contraire de la passion) et mon compte en banque me rappellent sans cesse à l'ordre. Disons que je vois tout ça d'un œil un peu distant...

La lassitude gagnant, je préfère donc m'arrêter là et me concentrer sur une autre passion secrète. Car en dehors de JagFan, j'écris de la fiction depuis plus de 15 ans. Je viens tout juste de publier un roman d'horreur, nommé l'As de Pique, aux éditions Rroyzz. Et vu la pile de projets en attente, je compte bien noircir de la page blanche sans discontinuer, les prochaines années. Pour les curieux, voici un lien qui répertorie mes tchiottes livres : https://www.babelio.com/auteur/Frederic-Legros/406880

En tout cas, je suis très heureux d'avoir partagé avec vous mes joies sur ce support, qui est tout simplement ma console préférée. Et merci à tous, pour vos retours et pour votre soutien ! Il est possible que j'édite à l'occasion certains de mes articles (une faute à corriger ici ou là) ou que je poste des commentaires (je serai toujours là !). Mais il n'y aura plus de nouveaux articles de ma part.

Et pourtant, loin de moi, la tristitude, l'heure est à la fête :

je suis le premier surpris, le blog JagFan continue... 

Je passe en effet le relais à un passionné, qui s'appelle aussi Frédéric.

Son pseudo, FredFred85(aka FrediFredo)

Il est déjà auteur d'un superbe site de ressources sur la Jaguar : https://jaguar-64bit.pagesperso-orange.fr/index.htm et il a travaillé avec RayXambeR du magazine Revival. Il est aussi LE fan numéro 1 de Super Burnout ! Le temps de bien se concerter entre Fred(s), et le blog reviendra avec de nouveaux articles et de nouveaux tests signés de sa plume ! ^^.

Rendez-vous pris, le JagFan nouveau débarque très bientôt !

à la prochaine...

Signé Le Barbu (aka Wizzy Le Nerd aka Ti Jagou)

200

Posté par le barbu à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 juin 2019

Le Heavy Metal Making of

Sur Jaguar, Ultra Vortek est un sympathique clone de Mortal Kombat, avec une ambiance SF kitscho-aztèco-mecha-gore-punk. En somme, un jeu de baston tout à fait charmant (et jouable en plus), le genre qui fleure bon le milieu des années 90. Pour se faire, les acteurs, et même des marionnettes, ont été filmés sur fond bleu puis "digitalisés", image par image, pour prendre vie à l'écran. De la bonne Motion Capture à l'ancienne... Avec ce making of, je veux rendre, ici, hommage au système D, à l'artisanat d'un temps lointain qui a été le lot de bon nombre de jeux Jaguar :

353818-ultra-vortek-other (1)

Au premier plan, Kris N. Johnson le directeur-programmeur-producteur-grand manitou d'Ultra Vortek

6220-ultra-vortek-other

le Boss final, le Guardien, tout de suite moins effrayant

6218-ultra-vortek-other

Dreadloc en vrai ! (je n'ai pas le nom de l'acteur, hélas)

6222-ultra-vortek-other

Clark Stacey (Lucius), le héros du jeu

6223-ultra-vortek-other (1)

Kris et Clark, "Un rôle, ça se compose !"

ultra Vortek 3

"ça se décompose même" : Tymm Hunstman assiste Toni Fitzgerald (Volcana)

Skullcrusher

Skullcrusher en vrai, fait la taille d'un G.I Joe

353822-ultra-vortek-other

Alors que Buzzsaw est de suite nettement plus gros !

volcana7

Toni Fitzgerald (Volcana) prend la pose, sobrement

ultra Vortek 1

... et Tymm Hunstman (Buzzsaw) prend la pause clope ;)

D'autres photos ici : MobyGames

Posté par le barbu à 05:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 mai 2019

AtariAge : le nouvel âge

AtariAge propose régulièrement des adaptations Atari ST pour notre Jaguar préférée. Et ils font bien : la qualité est toujours au rendez-vous avec un packaging parfait et d'excellentes conversions. Aujourd'hui, il est possible de pré-commander Fantasy World Dizzy et le mythique Speedball 2 des Bitmap Brothers (ce dernier est un de mes jeux préférés, tous supports confondus).

Speedball 2 et Dizzy

Le lien : https://www.atariage.com/store/

à bientôt ;)

Posté par le barbu à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2019

25 petits regrets sur Jaguar...

JenoviUnreleasedJaguar

Hello tout le monde,

Voici une vidéo très intéressante de la chaîne Jenovi's Retro Impressions présentant 25 jeux annoncés sur Jaguar puis annulés au dernier moment (ou pas) pour diverses et/ou obscures raisons. De quoi nourrir des regrets pour certains jeux...

à bientôt ;)

Posté par le barbu à 02:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 février 2019

Les premiers jeux testés sur ST Mag

Pour les plus nostalgiques, voici les tests parus dans ST Mag (n° 81 et 82 de mars et avril 1994) des tous premiers jeux Jaguar.


ST Mag 1

ST Mag 1BST Mag 1C 

ST Mag 2AST Mag 2B
 

Posté par le barbu à 17:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

01 février 2019

Cyber ​​Punk City

Skyhammer Box

Skyhammer

2000 - Songbird Productions (développé par Rebellion Software)

Shoot 3D

Blade Runner 2050

Dans cette bonne vieille cité de Jéricho, des bandes armées (légèrement toxicos et anarchistes) se disputent des pans de buildings titanesques, bardés de publicités luminescentes. C'est à bord de notre Skyhammer, un engin volant surarmé, qu'on va mettre tout le monde d'accord et faire notre trou dans le quartier à coup de bombes et de mitrailles.

Skyhammer1

Développé entre 1992 et 1995 par Rebellion, responsables d'Alien Vs Predator sur cette même Jaguar, Skyhammer vit sa sortie initiale annulée (Atari abandonnant la Jaguar) alors qu'il avait tout pour être commercialisé.

Difficile de croire qu'un tel jeu aurait pu rester lettre morte, tout au fond d'un tiroir, sans jamais être joué par quiconque. Heureusement, Songbird Production en décida autrement et racheta la licence du jeu à Rebellion pour le commercialiser en l'an 2000. 

De la Verticalité

Premier contact, premiers constats... Avec son ambiance à la Blade Runner, Skyhammer nous immerge littéralement au coeur d'une ville futuriste où l'horizon n'a pas le droit de citer. Les buildings, immenses, donnent le vertige ! Heureusement, notre vaisseau a la capacité de se mouvoir à 360° dans n'importe quel axe (un peu comme dans Descent ou G-Police), et d'arpenter à la verticale les constructions de verre et de lumière.

Skyhammer2

Une chose est certaine : la Jaguar est poussée dans ses derniers retranchements. Jamais jeu Jaguar n'avait proposé un environnement 3D aussi grand et aussi complexe, intégralement en textures mappées. Les bâtiments en imposent et l'immersion est facile quand bien même cela a vieilli (forcément, ça pixellise et les textures se répètent).

un Labyrinthe urbain

Devant de tels graphismes, l'animation souffre parfois, mais les ralentissements ne mettent jamais à mal une maniabilité étonnament intuitive. On peut tourner dans tous les sens sans jamais se perdre dans l'espace, et se rétablir en mode stationnaire pour abattre un bataillon d'ennemis face à nous.

Seul bémol avec la manette classique : pour straffer, on utilisera les boutons 4 et 6 du pavé numérique et il faudra un peu de temps pour s'y habituer. J'imagine qu'avec le pad pro controller et ses gachettes, c'est tout de suite plus simple.

M'enfin, la difficulté du jeu ne sera pas de manier le vaisseau mais plutôt de se repérer et de ne pas se perdre dans ces corridors urbains.

Skyhammer4

La ville a en effet un coté labyrinthique, avec culs de sac et tours de verre indépassables. Heureusement, on a droit à une carte, consultable à tout moment. Grâce aux étroits et tortueux couloirs, on pourra s'infiltrer incognito dans les quartiers et prendre à revers l'ennemi. Ou alors, on préfèrera peut-être atteindre les toits des immeubles (les plus petits) pour traverser plus rapidement la zone et atteindre directement notre objectif. 

Chez CyberMart, les prix sont smart !

L'idée géniale de Skyhammer, ce sont ces CyberMart, de précieux havres de paix disséminés sur toute la carte. Il s'agit de garages où l'on aura le loisir d'acheter tout ce que l'on désire : fuel, shield, armements, customs, munitions en tout genre... On pourra sauvegarder et faire le point sur nos gains ou sur la prochaine mission. Ce sont aussi et ça c'est la grande classe, des points de téléportation très pratiques contre monnaie trébuchante. 

map skyhammer

Se réfugier dans un CyberMart nous permettra donc de souffler entre deux missions et vu l'âpreté des combats, ce n'est pas de refus. Notre tableau de bord présente deux barres, l'une concernant le bouclier (elle se recharge, ce qui est bien sympa), l'autre étant notre barre de vie. Trois ou quatre tirs de rocket reçus et bye-bye notre bouclier, c'est alors notre barre de santé qui se fait alors bouffer à vitesse grand V... 

V comme "Vite, allons faire un tour au CyberMart".

Hammerhead, l'ultime coup de marteau sur la tête.

Concernant les missions, le jeu m'a fait penser, avec quelques années d'avance, aux jeux actuels comme les Assassin's Creed, les Batman ou même le récent Spiderman : une ville comme un petit monde ouvert et des zones à atteindre pour remplir les objectifs. Les missions aléatoires iront de la destruction de cibles(s) à la défense de tout un quartier, en passant par la récupération d'équipement. A la clé, de l'argent qui nous permettront de faire des emplettes au CyberMart.

skyhammer3

Après une bonne dizaine de victoires sans heurt, Skyhammer se transforme en un passionant jeu de conquête (et de défense) de territoire pour contrôler la ville. Les missions se diviseront alors en plusieurs étapes sur plusieures zones. Le but, le plus souvent, étant de détruire définitivement le noeud de communication ennemi ("node" en anglais) pour conquérir le quartier.

Surtout ne faites pas comme moi, ne confondez pas la Smart bombe avec les Smart missiles, ce qui m'a valu une bonne heure d'acharnement à utiliser des smart missiles contre un "node" increvable. Pour atomiser le "node", rien ne vaut la Smart bombe qui a la particularité de s'activer en appuyant sur A, B et C en même temps.

Au final, Skyhammer est-il un jeu parfait ? Je dirai presque... Il y a quelques bugs d'affichage, rien de bien méchant en soi. Et conquérir ne serait-ce que la première ville (sur les 3) est un challenge de très longue haleine. Gare au découragement ou à la lassitude. Heureusement, pour ceux qui manqueraient de patience, le mode "Battle" permet de se défouler sans se prendre la tête, en défendant sa zone jusqu'à la mort.

Avez-vous déjà vu votre Jaguar dans cet état ? Elle est toute retournée avec cette 3D intégralement texturée (avec goût en plus) et un déplacement totalement libre dans des villes futuristes, complexes et immenses...

Skyhammer en impose mais ce n'est pas juste qu'une prouesse de programmeurs, c'est aussi un excellent jeu sur Jaguar, ingénieusement pensé, au maniement parfait et à la durée de vie quasi-infinie.

Note_JagNote_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge : https://atariage.com/software_page.php?SoftwareID=2540

Posté par le barbu à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 janvier 2019

Souvenirs de la Galaxie du Croissant

Crescent Memories

Vla un teaser qui tourne depuis quelques mois pour une sortie en 2019. Il s'agit d'une compilation de 3 titres sur cartouche signée BitJag, chaque jeu rappelant le background félin de Trevor McFur in the Crescent Galaxy.  Entre hommage (Odd-it will be Watching) et parodie (Flappy McFur qui revisite Flappy Bird), Crescent Memories donne envie de se perdre dans les confins inexplorés de la Jag.

------------------------------------------------------------------------------------

On continue dans le teaser et cette fois-ci, c'est Reboot qui compilera en 2019 quelques uns de leurs meilleurs titres dans une cartouche nommée ReBOOTed. La liste des jeux : Beebris, une variante de Tetris, Downfall, un platformer en mode chute libre, HMS RaptorKobayashi Maru et Rocketeer, des shoot them up, Expressway, un frogger-like et un puzzle game, Rocks Off.

Tout comme Crescent Memories, ce projet est soutenu par AtariAge

Posté par le barbu à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 janvier 2019

Atlantic Rim

IS 2

Iron Soldier 2

1997 - Telegames (développé par Eclipse Software)

Shoot 3D

un nouvel ennemi

Alors que tout allait bien dans le meilleur des mondes, PENTA, une nouvelle organisation criminelle, menace avec son puissant arsenal la toute nouvelle démocratie mise en place. Il est temps, mesdames et messieurs, de ressortir notre Goldorak du garage...

IronSoldier2

Comme son nom l'indique, il s'agit de la suite d'Iron Soldier, un jeu qui nous permettait de piloter un mécha de la taille d'un building. Sorti en 1994, ce premier jeu avait su s'imposer comme une référence sur Jaguar et un challenge de tout premier choix pour les joueurs en quête de défis bien relevés. La suite initialement prévue en 1996 sous l'étendard d'Atari fut d'abord annulée avant d'être finalisée en 1997 par Telegames, qui prendra soin de l'éditer sous 2 formats : cartouche et CD.

On retrouve bien entendu tout ce qui faisait le succès du premier opus : villes en 3D où tout ce que l'on voit est destructible, mécha customisable de la tête aux pieds, engins de morts sur terre et dans les airs, missions variées... et bien sûr des améliorations attendues. Mais gare à ceux qui s'y essaieraient sans en être averti : la difficulté (déjà bien retorse dans le 1er) a été revue à la hausse...

Dead Zone ! 

Cette suite ne fait clairement pas dans le sentiment. C'est un déchaînement de poudre qui s'abat sur notre carcasse de métal et ce, dès la première portion de ville visitée. Entre autres ennemis, les redoutables Iron Soldiers qui se faisaient rares dans le premier (comme de vilains croquemitaines), sont désormais nombreux et nous agressent déjà dans les premières missions.

354659-iron-soldier-2-screenshot

Iron Soldier 2 est un jeu Hardcore, exigeant du joueur beaucoup de réactivité, un sens tactique certain... Et une grande résistance au découragement. Il arrive en effet qu'on meurt, en quelques secondes, à cinq mètres de l'objectif, après une bonne heure à gérer parfaitement sa barre de vie.

La chasse aux items (munitions et vie) s'avère donc primordiale pour survivre mais implique de détruire un maximum les bâtiments pour les trouver. Or ces mêmes buildings nous protègent souvent des ennemis et nous évitent d'avoir une armada qui nous tire dessus de tous les côtés (on redoutera d'ailleurs rapidement la moindre zone dégagée). La difficulté est de gérer territorialement sa progression : tout détruire, oui, mais intelligemment.

Iron Soldier 2 C

Comme toujours, la persévérance a du bon. Pour apprécier, je pense qu'il est primordial d'avoir jouer au premier opus avant. A la manière d'un sérieux entraînement, il nous prépare au mieux à cet Enfer sur Terre, en nous habituant aux commandes et aux objectifs.

Ghost in the Shell

Concernant les améliorations par rapport au premier, les textures mappées sont à la fête en habillant un maximum les ennemis et les éléments du décors (les bâtiments en particulier), sans qu'on perde une once de fluidité en terme d'animation.

Fini l'aspect ancien du premier avec sa 3D face pleine que certains jugeaient rudimentaire. On a aussi droit à de nouvelles armes (un gros fusil à pompe, un lance-grenade, un lance-rockets à tête chercheuse... J'adore !) et à de nouveaux ennemis, notamment ces SATYRS à deux pattes, particulièrement véloces, qu'on croirait tout droit sortis d'un Star Wars. On pourra même en incarner un en le débloquant !

354655-iron-soldier-2-screenshot

Les missions sont plus nombreuses aussi (20 missions, 16 pour le premier), toujours aussi variées (destruction massive, escortes, course-poursuite dans la ville, etc.) tout en étant plus longues qu'avant avec des zones plus élaborées et du coup, plus complexes à aborder. 

Pour cet épisode, hélas, il n'y a pas d'overlay ; vous savez, cette petite carte en plastique que l'on glissait sur le pavé numérique pour personnaliser les commandes... On pourra toutefois se servir de celle que l'on trouvait dans le premier jeu, pour changer d'armes facilement. 

Bigger, better, stronger, voilà ce qu'est Iron Soldier 2 !

Cette suite assure sur tous les plans, en tenant toutes ses promesses en terme d'action. Elle m'a aussi littéralement déssoudé du point de vue de la difficulté (du coup, je préfère le premier, plus abordable).

Iron Soldier 2 plaira donc à ceux qui aiment les challenges bien durs, en acier trempé ! Concernant les 2 versions du jeu : cartouche et CD; d'évidence, préférez la version CD, moins chère, avec des cinématiques en images de synthèse en plus.

Note_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge : https://atariage.com/software_page.php?SoftwareLabelID=1092

Posté par le barbu à 02:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 janvier 2019

le Dragon de la Caverne de la Rose d'Or

En jouant à Dragon's Lair sur Jaguar CD, je me suis amusé à dresser la liste des mouvements à réaliser dans chaque salle du château. Au départ, c'était juste pour me venir en aide si jamais je devais tout reprendre depuis le début. A la fin, ça s'est transformé en dessin avec un gros dragon comme on en faisait en salle d'étude, au collège, entre deux exercices de math^^...

*à la différence des autres versions arcade et consoles du jeu qui font dans l'aléatoire, on trouvera les salles toujours dans le même ordre, seul le sens de l'image change parfois **"bourrinage" veut dire qu'il est possible, conseillé, voire nécessaire, de taper l'action à répétition afin de déclencher la séquence d'animation suivante.

Soluce Dragon's Lair 1sur2 JAGUAR CD

Soluce Dragon's Lair 2sur2 JAGUAR CD

En espérant de tout coeur que cette soluce serve le chevalier errant, je vous souhaite à tous une Bonne Année 2019 ! ^^.

Posté par le barbu à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :