14 mai 2010

Yes ! Yes ! Yes !

tempest2000

Tempest 2000

1994 - Atari (développé par Llamasoft)

Shoot 3d

SuperZapper Recharge

Jeff Minter alias le Yak a donné un sérieux coup de lifting à un vieux shoot vectoriel du début des années 80. Mais plutôt que de refondre le jeu avec de beaux graphismes, "le lama" s'est concentré sur le "gameplay" (le plaisir de jouer au sens propre du terme). Sensations garanties !

Tempest2000Title

3 modes de jeu nous sont proposés : Tempest (l'original qui date de 1981), Tempest + (l'original avec des textures en Gouraud Shading) et Tempest 2000 une nouvelle version du jeu sur laquelle je joue et joue encore.

Banana Split

Notre vaisseau ressemble à une banane jaune et glisse sur le bord de cylindres ou d'half-pipes tarabiscotés en 3d vectorielle (en fil de fer si vous préférez et parée pour l'occasion de textures en ombrage de Gouraud).

Il n'est pas rare d'avoir la tête en bas, de faire des 360° ou de prendre des virages ondulants. En face de nous des parallélépipèdes rouges ou bleus qui avancent, ce sont les ennemis à azimuter.

JAG_Tempest_2000 

Shoot tout azimut, le plaisir tient beaucoup au highscore à démonter (le score monte vite) et au franchissement des zones au nombre vertigineux de 100.

Les items sont efficaces et viennent souvent dans cet ordre : tir rapide ou cube qui tire à vos côté, 2000 points, saut (le jump vers l'arrière est délire et bien utile dans les moments critiques), 2000 points, le SuperZapper (un courant électrique qui nettoie l'écran) et un triangle (au bout de 3 et c'est la Warp Zone). L'idéal est de n'en louper aucun. Au bout de 20.000 points, on gagne une vie et comme on peut avoisiner sans difficulté les 200.000, on est garni coté vies pour affronter les niveaux les plus durs.

Les ennemis confèrent au jeu une dimension stratégique. Shooter ne suffit pas, il faut penser son déplacement et sa manière de tirer en fonction de l'ennemi. Les têtes de diables et les élastiques jaunes sont à ce propos particulièrement redoutables et vous pourriront bien la partie.

temp20003

Après une partie de 2h et demi, avec cette sensation d'être plongé en apnée dans le jeu, je suis arrivé au 45ème niveau avec plus de 829.000 points (voire la catégorie Highscore). Vu le nombre de niveaux, ma marge de progression immense, je ne sais qu'une chose, je vais y jouer encore et encore.

L'Alchimie idéale

Ce sont de toutes petites choses qui mises bout à bout donnent un ensemble parfait. Ainsi le rythme vivifiant des parties tient autant à la musique techno qu'aux bruitages cadencés du tir, autant à l'animation en cascade du vaisseau qu'aux flots ininterrompus d'ennemis qui avancent lentement.

L'envahissement progressif de l'image qui s'emplit d'éléments la rendant presque illisible (des myriades d'explosions de pixels qui nous arrosent littéralement les yeux) bat également la mesure du jeu. 

temp1

Jeff Minter associe ainsi avec un rare sens de l'équilibre mécanismes de jeu ancestraux et addictifs (shoot tout azimut, items et highscore à démonter) et plaisir des sens, titillé dans tous les sens (épure des formes, confusion de l'image, jeu de lumière et l'espace en toile de fond).

temp3

Perle noire de la Jaguar, trip addictif sous acide, Tempest 2000 a fait date et a inspiré nombres de shoot aujourd'hui.

Des années plus tard, Rez, un shoot 3d vectoriel sensationnel, sorti sur Dreamcast, tracera sa route dans le même sillon. Jeff Minter, lui, a continué de son coté à programmer des jeux barrés inspirés de Tempest sur X-box Live Arcade. Le point commun à tous ces jeux, l'épure comme pour mieux se concentrer sur ce qui fait de nous des joueurs : la sensation du plaisir.

 

Note_JagNote_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge : http://www.atariage.com/software_page.html?SoftwareLabelID=1111

Posté par le barbu à 00:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,