09 octobre 2010

Airball

whitemencantjump

White Men Can't Jump

1995 - Trimark Interactive (développé par High Voltage Software)

Basket de rue

Boom Shakala Laka

Le film avec Wesley Snipes et Woody Harrelson réunissait tous les éléments de la culture Rap du début des années 90 : grosse chaîne Hi-fi, paroles en verlan, casquette à l'envers et basket de rue, deux contre deux, avec gros bras et dunks bien virils... Le tout sur le mode humoristique, avec plein de clichés comme quoi à l'époque de Magic Johnson et de Michael Jordan, les blancs ne savaient pas sauter pour s'accrocher au panier...

wmcj1

Comme dans le film, ce jeu de basket de rue nous propose de miser de l'argent, le but étant de dépouiller les basketteurs adverses dans des matchs endiablés.

It's Off

Il faudra récolter 5000 dollars en moins de trente matchs pour pouvoir participer au Slam City Tournament (la finale), le tout sous la menace des frères Requin qui réclament leur blé. Ces deux mafieux de troisième zone vous ont en effet prêté vos premiers dollars.

Vu le minable pécule que l'on a, on évitera au début de miser trop d'argent ou de jouer contre une équipe de brutos. Les succès aidant, à mesure que la cagnotte grossit, on sera tenté des fois de parier des sommes folles... au risque de tout perdre ! Ce principe de jeu donne beaucoup de piment aux rencontres.

s_WhiteMenCantJump_4

Avec des persos entre surfers et rappeurs, beaucoup de blabla (chaque action est commentée par un sous-titre coloré, parfois moqueur : "Airball","it'a brick"...), des couleurs un peu sales et fluos, ce jeu de basket de rue a indéniablement du style. Un style "trash", le style "undergroundeuu".

Ce n'est pas spécialement vilain mais ce n'est pas non plus du meilleur goût. Le demi-terrain est représenté en 3d craspec (on ne sait pas trop d'ailleurs si c'est de la vraie 3d) et même s'ils apportent un peu de dynamisme à l'ensemble, le rendu des zooms n'est pas fameux avec des mouvements de caméra hasardeux et tremblants. Les persos pixellisent beaucoup et cachent parfois l'action en s'amassant en gros plan devant nous.

zoomwhmcj

Mais le vrai ratage se situe surtout au niveau de l'animation des personnages qui est saccadée et leeente. Un résultat à l'écran pas jojo et un peu cracra...

Money Time !

Pourtant le gameplay axé sur le bourrinage s'avère payant. En défense, pour récupérer la balle, le meilleur moyen est de gêner le joueur adverse en le collant au plus près ou bien en le poussant tout simplement comme un gros malotru. Attention, provoquer des pugilats ne sera pas forcément à votre avantage. Une jauge de colère toute rouge (en plus de celle toute verte pour l'énergie) se remplira à mesure que ça bastonne. En fonction de cette jauge, l'adversaire se montrera tout doux ou répondra de plus en plus méchamment à vos attaques. Keep cool, donc.

Whmcj

Comme dans les règles du basket de rue, lorsqu'on récupère la balle, il faudra revenir derrière la ligne des 3 points pour pouvoir marquer. Au niveau du jeu de passe, appuyer une fois sur le bouton permettra de faire une feinte de passe, il suffira de laisser appuyer pour que la passe se réalise. Pas mal même si dans la pratique, on se sert finalement assez peu du jeu de passe.

Accélérer pour s'approcher des paniers est plutôt simple et la gestion des tirs est très agréable dans le sens où il est très facile de marquer. Il suffit d'avoir du timing, de relâcher la pression du bouton de tir au plus haut du saut. Appuyer une autre fois au bon moment et votre tir se transformera en Super-dunk.

Le Vilain Petit Canard

Sans être d'une précision diabolique, la jouabilité n'est pas mauvaise du tout. Le jeu est amusant avec des matchs animés (et ce malgré le framerate) et un tournoi fun et prenant. J'ai enchaîné les matchs sans problème durant trois bonnes heures (pour me familiariser aux commandes puis pour remporter 5000 dollars et la Coupe) et suis prêt à y retourner au plus vite.

Compte tenu de la réalisation un peu dégueue qui l'enrobe, White Men Can't est comme le vilain petit canard. Pas jojo, cabossé de partout mais au final, sympa tout plein avec son œil borgne et sa jambe de bois.

white_men_cant_jump_800_75

Allez, ça mérite bien un trois points de Wesley tout ça... :)

Note_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge : http://www.atariage.com/software_page.html?SoftwareID=2515

 

Posté par le barbu à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,