12 novembre 2011

So, so far away...

trevormcfur

Trevor McFur in the Crescent Galaxy

1993 - Atari (développé par Flare2)

Shoot them up

Dans une lointaine galaxie... 

Vous êtes Trevor McFur, un jaguar de l'espace. Avec votre petite copine Cutter (une Lynx !!), vous partez à l'assaut des quatre lunes de Cosmolite pour libérer la Galaxie du joug du terrible Odd-It.

s_TrevorMcFur_2

Trevor McFur fut l'un des tous premiers jeux à sortir sur Jaguar et servit de vitrine technologique de la console. A l'époque, les premières photos de ce shoot them up en 2d, parues dans la presse, faisaient envie : graphismes hauts-en-couleurs, textures jamais vues et rendu 3d des sprites vraiment bluffant pour l'époque. 

Starfox Made In Atari

Quelque soit le niveau, nous devrons d'abord passer dans un champ d'astéroïdes sur fond étoilé où au bout, un demi-boss (pas très résistant) nous attend.

mcfur1

Un champs d'astéroïdes plus tard, on pourra découvrir le décor et les ennemis propres à chaque lune : Osseous, son désert, ses scorpions et ses geysers, Grotonneria, sa caverne, ses stalagmites et ses araignées, Equilibriumite, son marais, ses larves et sa flore ou encore Zéphyria avec son mur bleu crépi-crépon, ses nuages et ses bébés en métal liquide (!!!)...

images

Tout ça avant d'attaquer l'ultime planète, Cosmolite, dans un paysage urbain peuplé de globes occulaires géants !

Le jeu paraît facile au début car il y a toujours un coin de l'écran pour éviter les tirs et les ennemis. Mais les niveaux sont très longs et il suffit de quelques secondes d'inattention pour perdre une vie.

Et des secondes d'inattention dans un jeu qui manque de ryhme, il y en a !

Le Trou Noir 

Pour le lancement de la Jaguar en 1993, Trevor McFur in the Crescent Galaxy semble en effet avoir été réalisé à la va-vite et ressemble d'avantage à une démo qu'à un véritable jeu.

trevor3

Les ennemis arrivent sempiternellement devant nous dans des décors qui défilent en boucle. Pas d'évennement, ou presque, ne viendra rompre la monotonie. Coté ambiance, c'est un grand vide intersidéral, un véritable trou noir. La musique est carrément absente et pour un shoot, c'est impardonnable.

Pas de rythme, pas d'ambiance mais que reste-t'il alors ?

De beaux restes

Il y a toujours quelques éléments qui rattrapent ce Trevor. Malgré tout, et même s'il manque de rythme, je me suis surpris à parcourir les lunes, les unes après les autres. A enchaîner les parties. Le choix du niveau reste bien agréable, chaque partie pouvant être différente dans son déroulement. Le score monte vite et les items pleuvent. 

La prise en main n'est pas mauvaise non plus avec un nombre appréciable d'armes (très) spéciales. Les sélectionner demande un peu d'entraînement mais avec l'habitude, on prendra plaisir à les utiliser.

On peut par exemple faire appel à notre copine Cutter qui viendra combattre l'ennemi à nos cotés. On se servira de l'aimant qui attire ou de la sphère qui rebondit contre les ennemis en nombre, économisant de préférence les missiles pour les boss.

mcfur4

Si certains effets photoshop commencent à dater (ronds de lumières, flous, dégradés à l'aérographe), le jeu, très coloré, a indéniablement une belle patine graphique. Les météorites sont jolies et même superbement animées. Les boss, avec un très beau rendu 3d, ont la classe et les décors comme celui en papier crépon bleu sont surprenants, originaux.

De beaux graphismes et des idées de gameplay sont les vestiges d'un projet alléchant.

En résumé, Trevor McFur est un shoot moyen qui suscitera autant de joies que de regrets. Le jeu, très beau, a le mérite d'être sympathique mais il peine un peu à nous tenir en éveil.

Note_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge: http://www.atariage.com/software_page.html?SoftwareLabelID=1125

Posté par le barbu à 11:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,