22 juin 2012

le Top du Gun

Blue Lightning

1995 - Atari (dévelopé par Attention To Detail)

Rail Shooter

After Burner et Blue Lightning sont sur un bateau...

Nous sommes un pilote émérite des Nations Unies qui avec sa collection grandissante d'avions de chasse (F16 Horner, A10 Thunderbolt, F14 Tomcat, MIG 29 etc...), va tout détruire autour de la terre... Enfin surtout l'armée de bandits du sinistre Général Drako, notre principal ennemi.

Avant d'être un bête remake d'After Burner de Sega (auquel on pense de suite), Blue Lightning se trouve être la suite d'un des meilleurs jeux de la Lynx et l'un des deux jeux vendus avec le Jaguar Cd (l'autre étant Vid Grid), soit un jeu censé concentrer tout le potentiel du fauve...   

...Blue Lightning tombe à l'eau...

Pourtant, dés les premiers instants du jeu, difficile de ne pas être déçu devant le résultat. A vrai dire, les seuls moments où le jeu exploite les capacités qu'offrent le support Cd sont ces séquences en image de synthèse (introduction, présentation de l'avion avant la mission, etc...). L'introduction fait d'ailleurs bien illusion mais pas très longtemps, malheureusement...

Toute la partie "jeu" est en 3d bitmap outrageusement pixelisée (du gros zoom de sprites avec un sol qui défile en 3d mappée) avec des éléments graphiques qui semblent avoir été intégré au décor avec un burin. L'animation saccade, l'image tremblote, les premiers instants sont terribles !

Certes, certains éléments qui apparaissent à l'écran sont énormes, faisant plus d'un quart de l'écran et oui, la variété des environnements entre les îles du pacifique, le grand canyon ou les steppes russes, est appréciable... Mais l'ensemble manque indéniablement de soin.

C'est dommage car dans le genre Rail Shooter, Blue Lightning n'est pas mauvais du tout. 

...que reste t'il, alors ?...

Blue Lightning sur Lynx, par rapport à After Burner, était un Rail Shooter qui privilégiait une grande liberté de mouvements. On pouvait évoluer au choix dans les airs, au dessus des nuages, mais aussi tout près du sol.

Sur Jaguar, on retrouve bien entendu des batailles en plein ciel à mac 15 contre des Mig-29. Néanmoins, le choix de monter au septième ciel et de faire un piqué vers le plancher des vaches n'est plus permis.

Il faudra choisir la mission correspondante, soit près du sol ou dans les airs, et rester, bien sagement, confiné dans un couloir.

Heureusement, les objectifs varient d'une mission à une autre. On escortera par exemple un gros n'avion sans défense à 10.000 pieds, on larguera des bombes sur un camp de mercenaires qui se trouve au beau milieu de la jungle amazonienne ; ou on détruira à grands coups de Napalm tout un complexe chimique dans le bush australien. Parfois, il faudra détruire une cible à la toute fin de la mission comme un gigantesque porte-avion ou une grosse centrale électrique.

A ce propos, les missions dans la ville avec des tas de buildings à éviter sont les plus dures mais aussi les plus amusantes à faire. Un bon point pour ce Blue Lightning.

L'autre bon point est à mettre au crédit de la bande son rock plutôt pêchue qui, sans être inoubliable, remplit bien son rôle pour mettre l'ambiance.

After Burner

Du coté du gameplay, le jeu est bien bourrin, un poil brouillon aussi.

On a la possibilité d’accélérer et de pourchasser les ennemis en fuite ou de freiner pour éviter d'être pris soi-même en chasse. Bonne idée bien exploitée.  

Si au sol, on prend un malin plaisir à arroser le sol de mitraille sans réfléchir et à éviter la falaise ou le building, les missions aériennes se révèlent un peu frustrantes. Car avec des bataillons d'avions ennemis aussi mobiles que des guêpes, ces phases demandent de la précision au tir, ce que n'accorde pas toujours le tir simple.

Reste qu'on a, comme dans le mythique After Burner, le lock automatique bien pratique pour cibler les ennemis sans se prendre la tête et les missiles à tête chercheuse, très efficaces dans le genre. Armement de base auquel on peut ajouter des bombes à fragmentation et du Napalm pour les attaques au sol. Mais diable, où sont les items pour recharger les soutes ?

Bourrin comme il faut, Blue Lightning est un rail shooter qui défoule bien. Reste qu'il faudra pour le commun des joueurs, passer outre une première impression très négative et des graphismes, à l'évidence, pas très soignés.


Note_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge: http://www.atariage.com/software_page.html?SoftwareLabelID=1066

Posté par le barbu à 15:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,