Defender of the Crown

Defender of the Crown

2018 - AtariAge (développé par Cinemaware)

Stratégie

Oyez, Oyez, Oyez gentes dames et damoiseaux,

Je vais vous conter l'histoire du défenseur de la couronne et de Robin de Sherwood ! Nous sommes en 1149 : l'Angleterre est déchirée par des luttes entre les saxons et les normands et le roi vient de rendre l'âme !

En tant que seigneur saxon postulant au trône, vous devez conquérir le royaume et vous serez aidé par le plus connu des brigands de l'époque : Robin des Bois. La tâche ne sera pas simple, il faudra exceller dans plusieurs domaines tels que les joutes équestres, l'escrime et l'art de la guerre. Il vous faudra aussi un peu de chance mais également parfaire vos talents de gentilhomme.

Jaguar_DefenderOfTheCrown_Shot_1

Ce mythique jeu sorti il y a plus de 30 ans, vient de conquérir la Jaguar il y a un peu moins d'un an. Sachez que c'est une sortie officielle approuvée par Cinemaware mais aussi que le nombre de cartouches est limité à 300 exemplaires numérotés (votre dévoué serviteur possédant le numéro #57).

Enfilant mon heaume et ma brigandine, c'est rempli de joie mais aussi de quelques doutes que je vais commencer ce test.

Resplendissante...

La magnifique boite montre tout le professionnalisme dont sait faire preuve AtariAge : Le carton est un peu fin mais il est glacé et lisse comme un miroir. A l'intérieur, avec bien sûr la cartouche, on y retrouve un livret lui aussi très soigné tout en couleur... et tout en anglais (l'histoire s'y déroulant cela semble logique ? ...) Il y a aussi un sticker circulaire d'une jeune lady tout en pixel et également un mini poster du jeu ! Tout ceci est fait avec des matériaux de grandes qualités : ça brille, ça sent le neuf, bref c'est beau ! Pour environ 80€ avec les frais de port, on ne peut qu'être ravi d'avoir acquis un tel produit.

DOTC_inside

Sauf que... c'est un jeu vidéo et on attend autre chose que le coté "bling bling" du packaging.

Grand joueur sur Amiga j'étais. Quand j'ai appris que la version Jaguar était une conversion de la version Atari ST, j'ai commencé à sortir la corde du placard pour m'épargner la vision des graphismes en 16 couleurs. Le fait que la musique soit extraite directement de la version CD du jeu, donc de très grande qualité, n'était pas un atout qui allait me faire oublier les graphismes.

Faisant fi de mes préjugés j'empoigne alors le pad ... qui aurait pu être une souris ! Ce jeu, via un petit adaptateur (vendu sur le site AtariAge ou bien à concevoir soi-même) est compatible avec les souris Atari ST et... Amiga.

"Que je trépasse si je faiblis !"

Après un bref écran "titre" accompagné d'une jolie musique, ce sont les crédits du jeu qui viennent devancer l'introduction à base d'écrans fixes et de narrations. On rentre alors dans le vif du sujet avec le choix des personnages, au nombre de 4, qui tel un jeu de rôle possèdent leurs propres caractéristiques : Wilfred of Ivanhoe, Cedric of Rotherwood, Geoffrey Longsword et Wolfric the Wild. 

dotc4

Une fois ce choix effectué, nous voilà face à la carte de l'Angleterre (et du Pays de Galles) c'est à nous de jouer ! Il y a comme on le voit 6 châteaux et donc 6 seigneurs, 3 saxons et 3 normands. Les parties se déroulent au tour par tour, un tour représentant 1 mois,  avec une seule action à chaque tour ("Aller demander conseil à Robin" ainsi que transférer ses armées étant les exceptions). Une partie peut durer parfois seulement 5 minutes si les choses tournent très mal.

Le normand triomphe souvent !

La difficulté est assez relevée, et je soupçonne les parties réalisées au joypad plus compliquées que celles effectuées à la souris ! (C'est pour cela que je me suis décidé à fabriquer un adaptateur de souris). Il faudra pas mal d'expérience pour espérer pouvoir gagner. Ce qui rend ce jeu envoûtant, c'est qu'aucune partie ne va se ressembler : Le lieu de départ et tout un tas d'évènements restent aléatoires. Vous pouvez commencer la partie par un tournoi de chevalerie ou bien devoir sauver une lady qui a été kidnappée, des déserteurs d'une autre armée ou bien des chevaliers étrangers peuvent venir renforcer vos troupes, un territoire peut se soulever contre son seigneur et vous revenir de droit, vous pouvez être banni des joutes si vous commettez l'affront d'occire le cheval au lieu de frapper le bouclier de l'adversaire, etc.

dotc3

Ce coté addictif finit par nous faire oublier ces graphismes moyenâgeux, pas très dignes d'une jaguar, qui sautaient aux yeux en premier lieu (certains diront que c'est du pixel art 16 bit...). Pour 5 pièces d'or vous pouvez également vous octroyer les services d'un espion très efficace qui vous renseignera sur toutes les données de vos ennemis. En sauvant une lady celle-ci devient alors notre moitié et apparaît sur la carte elle aussi. Le jeu est finalement assez complet et équilibré entre les phases de réflexions et celles d'actions avec aussi ce petit coté romantique.

L'aventure galloise ... Je "spoile" ?

Après une bonne centaine de châteaux brûlés, je devais trouver la solution pour progresser, sans sorcellerie ni cheatmode (il parait qu'il en existe un pour avoir 4095 pièces d'or !) en parcourant les parchemins virtuels sur le net... Premier conseil : Commencez avec le château proche du Pays de Galles (le plus à l'est), on a moins de chance d'être encerclé et plus de chance de posséder au moins 3 territoires et donc de récolter plus de revenus.

Ensuite pour les scènes d'actions, il n'y a pas de secret, d'une part un long et douloureux travail d'apprentissage s'impose et ensuite le choix du personnage est primordial !

On retrouve quelques bons conseils en anglais ici : https://www.gog.com/forum/defender_of_the_crown/some_gameplay_tips.

Épilogue

Il est temps pour le preux chevalier que je suis de faire le bilan de cette amusement vidéo-ludique. Ce jeu, unique représentant de son genre sur le fauve d'Atari, n'est pas un jeu vidéo comme les autres ... Ses rééditions récentes, avec entre autre une version collector pour Spectrum sont là pour nous le prouver.

En résumé : DotC est une conversion sur Jaguar de l'adaptation Atari ST de la version originale créée sur Amiga...

Mais selon Bob Jacob l'un des fondateur de Cinemaware la version ST est la plus aboutie (notamment avec les options supplémentaires lors des sièges de château-forts). Les sons et musiques de cette version jaguar étant les meilleurs disponibles pour ce jeu, on obtient donc LA meilleure version disponible de Defender of the Crown.

Je ne peux que conseiller ce titre aux fans du genre... ainsi qu'aux collectionneurs : le packaging est splendide !

N'hésitez pas si vous avez des questions ou bien si vous voulez donner votre avis ...

ps : Et ne traînez pas trop à la taverne de Duchenot : le chemin est infesté de loups pour rentrer !

Graphismes : 2/5

Sons / Musiques  : 4/5

Gameplay  : 3/5

Ambiance  : 4/5

  Packaging : 5/5

Note_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge : https://atariage.com/store/index.php?l=product_detail&p=1146