20 juillet 2009

Pandemonium !

doom

Doom

1994 - ID software

FPS

L'Enfer, c'est ici ! 

Vous êtes un pauvre soldat perdu sur Phobos, une des lunes de Mars, et vous avez miraculeusement survécu au carnage perpétré par des monstres. Apparemment, quelqu'un a ouvert la porte des Enfers dans le coin.

N'ayant plus rien à perdre - vos copains se sont transformés en Zombies -, vous allez nettoyer la zone à coup de fusil à pompe et de phaseur à proton.

Ecran_titre_DOOM

Doom est un jeu mythique ! C'est LE jeu qui a donné ses lettres de noblesse au FPS. Pendant des années, pour parler du genre, on disait "Doom-Like".

Avec Wolfenstein 3D, ID software avait posé les bases du genre : un jeu de tir en vue subjective, une représentation en 3 dimensions du décor, une pincée d'exploration avec des clés à trouver, des armes de plus en plus puissantes et des ennemis de plus en plus hargneux.

Doom va encore plus loin !

Carnage Total !

L'ambiance du jeu est extraordinnaire et la réalisation employée est une prouesse de chaque instant.

Doom_3 

Doom propose un environnement en 3D et des textures ultra-détaillées (pour l'époque) plaquées sur les murs mais aussi sur le sol et le plafond. 

Doom propose surtout du relief ! Les couloirs ne sont plus droit et plat comme dans Wolfenstein 3D, il y a désormais de la hauteur. On monte, on descend, on prend un ascenceur, on tombe dans une mare d'acide... Les interactions avec le décor sont nombreuses et nombres de leviers vous feront apparaître ponts et pans entiers de niveaux.

Doom_6

On ne refait pas sa réputation, le jeu est très gore. Le sang coule à gros bouillon. Lorsqu'on tire sur un baril radioactif qui est à proximité des ennemis, les corps explosent comme des tomates !

Le nombre d'armes est conséquent. Dans le genre explosion atomique, le BFG 9000 est dévastateur. Le fusil à plasma n'est pas mal non plus. Si vous aimez le corps à corps sanglant, testez la tronçonneuse ! 

Le level design est vraiment incroyable avec d'innombrables passages secrets et des niveaux qui ne se ressemblent jamais.

Il y a des zones avec un large et inquiétant ciel martien, d'autres qui baignent dans une quasi-obscurité.

doom_2

Le bestiaire est pas mal dans le genre. Entre autres bêtes roses et Cacodémons monstrueux, d'énormes démons cornus (les fameux "barons de l'Enfer") vous attendent. Au son de leur hurlement, croyez-moi, vous allez avoir des sueurs foides !

En mode "mauviette" ("I'm a wimp"), on arrive facilement au 23ème et dernier niveau. En difficulté moyenne, "hurt me Plenty", ce n'est déjà plus la même histoire et je ne parlerai même pas du mode "Nightmare".

Quoiqu'il en soit, n'hésitez pas à augmenter la difficulté. C'est lorsque l'action devient frénétique que Doom prend sa véritable dimension. On recherche constamment les grosses boules bleues (des bonus qui donnent 100 points d'énergie) et des armes plus puissantes. Avec des ennemis qui arrivent par grappe, le carnage est total !      

la Jaguar en Force

Les créateurs de Doom (Carmack et Romero) se sont occuppés eux-même de la version Jaguar et ils l'ont vraiment peaufiné. On gagne 5 niveaux inédits par rapport à la version PC !

Avec 2 télés, 2 Jaguars et un cable JagLink, il est même possible d'y jouer en réseau avec un camarade. A nous les joies des Deathmatch et du mode Co-op ! Pour avoir testé le LAN [tardivement, en 2018], je peux l'assurer : Doom prend une dimension supplémentaire et devient absolument jouissif !  

Les esprits chafouins noteront qu'il n'y a pas de musique (ce qui est assez étonnant vu qu'on les entend entre les niveaux) et que la résolution est plus faible que sur PC mais...

doom_20__20evil_20unleashed_20_1994__1_

Doom sur Jaguar est une des meilleures versions qui existent sur console. Au vu de sa qualité, les sources de la version Jaguar serviront pour la conversion de Doom sur Game Boy Advance.

Le jeu est en plein écran avec des graphismes qui font vraiment honneur à la Jaguar et une animation assez incroyable. L'écran peut être surchargé, ca va très vite et c'est toujours fluide. C'est peut-être cet aspect qui impressionne le plus.

Quoiqu'il en soit, si vous avez une Jaguar, ruez-vous sur Doom !

doom_5

Doom est l'un des meilleurs jeux de tous les temps. Du pur concentré d'action ! UN MUST !

Note_JagNote_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge :  http://www.atariage.com/software_page.html?SoftwareLabelID=1078

 

Posté par le barbu à 17:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


17 juillet 2009

Mario Kart sur Jaguar !

atarikarts

Atari Karts

1995 - Atari (développé par Miracle Designs)

Course

Roulez jeunesse...

Atari Karts, c'est Mario Kart sans Mario...

s_AtariKarts_1_1_

Mais avec des persos sortis du chapeau d'Atari : Pulpito, un poulpe violet, Reggius un coq avec des lunettes de soleil, Vulky, le martien à un oeil ou encore un samouraï avec une tête de crabe (ou bien d'araignée)... Des persos qui ont certainement été recalés par Nintendo... :)

Pour moi, le coté freaks des persos a son petit charme :

bentley_bear_Jag

J'aime beaucoup Pulpito, le poulpe violet et Bentley Bear, le nounours. C'est même un peu le Mario d'Atari. Il est apparu dans le jeu Crystal Castles sorti sur Atari 2600...

bentley_bear

C'est bien jolie tout ça

Coté réalisation, Miracle Designs a vraiment soigné son jeu. Les circuits sont de très belles factures.

Le jeu bénéficie d'un Mode 7 grand luxe avec une animation d'une fluidité à toute épreuve et des graphismes quasiment sans pixellisation. 

atari_karts_1_

Il y a plus de mille couleurs affichées à l'écran (jusqu'à 4000 selon les sources) avec des scrollings différentiels pour les décors de fond. Quelques circuits présentent même du relief. Les pièges et les conditions (piste verglaçée, plage californienne, route vallonée...) sont différents à chaque fois et les obstacles en tout genre abondent.

s_AtariKarts_5_1_

Lors des courses, la musique typée Atari ST se fait titillante. Tout à fait le genre de mélodie à trotter dans la tête toute la journée.

pas Fun

Le plus grand défaut d'Atari Karts par rapport à Mario kart est qu'il ne propose aucune arme pour pimenter la course. Pas de retournement de folie ou de multijoueur dément, juste la course avec des concurrents comme dans un jeu classique.

akarts3

Les carapaces explosives de Mario Kart ont été remplacées par des bonus posés sur le sol du style lapin qui vous permet d'accélérer ou la roue qui vous permet de mieux adhérer à la route. Rien d'incroyable en soit.

On notera aussi qu'il y a des malus : commandes inversées, carapace de tortue qui vous ralentira le Kart -et oui, on retrouve quand même les fameuses carapaces de tortue de Mario Kart- ...

Fun

Heureusement, le jeu a plein de qualités. La jouabilité est vraiment excellente, au moins égale à celle d'un Mario Kart et le challenge est bien pimenté comme il faut !

Le jeu propose des petits championnats qui se terminent par un affrontement contre un boss. Si vous gagnez contre le boss, vous pourrez le sélectionner et débloquer une nouvelle piste en plus d'une nouvelle coupe. 

La difficulté est progressive et très bien étudiée. Plus on avance et plus la conduite se devra d'être technique et incisive.

atkarts_1

Ce système de championnat allié à une difficulté qui vous oblige tout le temps à vous améliorer rend le jeu très accrocheur. J'ai pris beaucoup de plaisir à gagner sur le fil, sur la dernière course du championnat ou à débloquer par exemple Pum King, la citrouille démoniaque (mon perso préféré).

Copié collé imparfait du hit de Nintendo, Atari Karts est néanmoins un jeu très sympa, amusant, agréable et accrocheur. Si vous avez une Jaguar, n'hésitez pas !

Note_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge :  http://www.atariage.com/software_page.html?SoftwareLabelID=1061

Posté par le barbu à 22:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

13 juillet 2009

Le Choc des Titans !

alienvspredator

Alien vs Predator

1994 - Atari (développé par Rebellion Software)

FPS

Battle Royal

Bien avant le cinéma, Alien vs Predator sur Jaguar concrétisait ce pur fantasme en réunissant les deux E.T les plus sanguinaires du 7ème art.

avp0

Nous avons donc l'Alien, un impitoyable xénomorphe d'une sauvagerie sans nom et le Predator, un amateur de safari bien gore. Et au beau milieu de ce duel de Titans, un pauvre Marine qui n'a rien demandé à personne et qui risque malheureusement de finir en amuse bouche.

Tout ce beau monde se retrouve à bord d'un gigantesque vaisseau flottant dans l'espace, véritable labyrinthe de corridors. Le théâtre d'un flip monumental.

Immersif

Rarement un jeu de cette époque n'aura été autant immersif !

L'ambiance sonore (le bruit de fond opressant du vaisseau), la relative lenteur du jeu et de la progression, l'aspect réaliste du décor et des ennemis nous plongent dans le jeu... comme dans un film !

La pression est constante, étouffante. On sursaute souvent. Les Aliens, les oeufs qui s'ouvrent à notre approche ou le Facehugger qui nous saute au visage, tout ça glace littéralement le sang... Alien vs Predator est LE jeu à jouer dans le noir.

alienvsp_1_

Certes, il y a peu d'environnements (5 grand maximum) mais les textures sont d'une finesse jamais vue sur Jaguar. Concernant les ennemis, si les soldats paraissent bien pixellisés aujourd'hui, les aliens sont une vraie réussite. A ce propos, un petit conseil en passant, gare aux flaques de sang acide laissée par les cadavres d'Alien.

Choisis ton camp !

Alien vs Predator, c'est donc trois persos bien différents à sélectionner, trois scénarios bien distincts et trois façons différentes de jouer !

avp4

-Le Marine est certainement le scénario le plus difficile des trois, avec une gestion permanente de la santé et des munitions.

Face aux hordes d'Aliens qui nous attendent, nous n'avons pour commencer qu'un simple fusil à pompe et une barre d'énergie qui diminue un peu trop rapidement.

avp1

Et pour oser espérer survivre un peu plus de cinq minutes, il nous faut fouiller tous les sombres recoins du vaisseau : retrouver toutes les armes et le radar ainsi que toutes les Security Card pour ouvrir les portes. A noter qu'un bon niveau en anglais n'est pas superflu, les bornes d'infos nous livrent en effet des indices capitaux pour progresser.

Ensuite, il ne reste plus qu'à mettre en route le système d'autodestruction du vaisseau et regagner au plus vite la capsule de secours. Tout un programme ! Vous pourrez, pour arriver à vos fins, abuser de la carte et passer par les nombreux conduits d'aération. 

-Le Predator, en bon chasseur, doit trouver l'antre des xénomorphes et affronter la Reine des Aliens. Bien plus qu'une partie de chasse, il s'agit d'un rite initiatique pour les Prédators. On commence donc avec une seule arme, les griffes au poing, une arme qui oblige d'être au contact avec l'ennemi. Heureusement, on a l'invisibilité (et la vision infrarouge qui va avec) pour se déplacer sans se faire repérer.

avp3

Un système de points d'honneur nous permet, au fil des combats, de gagner des armes plus puissantes. Attention, si vous attaquez un ennemi en étant invisible, vous perdrez des points d'honneur et les armes gagnées. Un Predator se doit en effet de combattre avec honneur et non comme un lâche !

Le système de santé avec une petite réserve de Medikit en plus de la barre d'énergie rend la partie plus facile qu'avec le Marine. Avec toutes les armes, on devient même indestructible.

-L'Alien doit retrouver sa reine, retenue prisonnière dans le vaisseau des Predators.

Le problème, c'est que l'Alien meurt très vite. Il est donc indispensable de pondre dans le corps des soldats que vous combattez (si, si, l'Alien pond des oeufs !). L'oeuf éclot au moment où notre alien trépasse. Nous incarnons donc non pas un alien mais plusieurs à la chaîne !

C'est une bien belle entorse à la nature de l'Alien car en principe, seule la Reine pond des oeufs... Mais bon, ce système de jeu est tellement bien fait et original qu'on en oublie vite l'incohérence. Il change radicalement la façon de jouer par rapport aux deux autres scénarios.   

avp5

Un conseil, regardez bien où vous avez pondu car vous risquez vite de vous perdre dans ce dédale de couloirs.

Les armes (queue, griffes et "langue") que l'on dispose nous obligent à combattre au corps à corps. Heureusement l'Alien est très rapide et peut surprendre ses ennemis.

Hors-norme

On le voit, Alien Vs Predator propose donc trois challenges dantesques. A noter qu'à la différence d'un Doom, il est très difficile de faire une petite partie juste pour le fun. Le jeu, plutôt hard, oblige le joueur d'être entièrement disponible.

Si la partie Marine sera la plus choisie, ne négligez pas les autres. J'ai même une petite préférence pour le scénario du Predator qui réveille en nous un sentiment de toute puissance !!

Dans tous les cas, préparez-vous à de longues heures de jeu...

avp6 

Immersif, flippant, doté d'une réalisation impressionante, AvP est tout simplement le meilleur jeu de la console ! UN MUST !!

Note_JagNote_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

 

la fiche du jeu sur AtariAge : http://www.atariage.com/software_page.html?SoftwareLabelID=1060 

Posté par le barbu à 15:29 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 juillet 2009

Pinball Atomique !

ruinerpinball

Ruiner Pinball

1995 - Atari (développé par High Voltage Software)

Flipper

Demain, le désastre...

Sur le doux thème de l'apocalypse, on a donc droit à deux tables de flipper : The Tower et Ruiner.

RuinerPinbalL

Sur le thème de l'Héroïc Fantasy, The Tower fait inévitablement penser au flipper Devil Crash sorti il y a quelques années sur PC Engine. Beaucoup plus sobre que son ainé (moins de monstres et plus de cibles) voire sans grosse surprise, The Tower se compose de trois étages avec deux flips pour chaque étage. La mission consiste à envoyer 3 sorts pour détruire la tour de la sorcière.

Ruiner est plus surprenant. Il nous propose une table sur la bombe A et rappelle la paranoïa qui sévissait aux Etats-Unis dans les années 60. La peur d'une guerre imminente illustrée ici par le système d'alerte américain "Defcon". Le niveau monte à mesure que l'on réussit les missions.

Ce flipper est très original tant sur le fond que sur la forme puisqu'il propose deux tables côte à côte. Du jamais vu dans un jeu de flipper !   

Plutôt bien fait

Mélange de réalisme -cibles et bumpers très classiques- et de délire -avec des avions qui explosent lorsqu'on les touche avec la bille- Ruiner Pinball est un bon jeu de flipper. Toujours amusant, avec des petites missions qui s'enchaînent bien et un score qui peut à tout moment s'enflammer. Le Multibille est toujours un rare et grand moment de délire.

Une Tiny Cam en bas à gauche de l'écran zoome astucieusement sur les objectifs de la mission. Du coup, on sait toujours quoi viser pour faire des points.

ruin2_1_

Graphiquement, les tables sont plutôt colorés et agréables à l'oeil... Mais le jeu usant beaucoup du zoom, est quand même bien pixellisé et un peu baveux.

La bille va plutôt vite et plutôt bien. L'inertie est respectée et il n'y a pas de facheuse surprise comme une bille mal animée se téléportant ou flottant inexplicablement dans les airs. Le scrolling est fluide, tout juste peut-on lui reprocher d'être un peu flou.

Défaut mineur mais défaut quand même, les flips comme la bille ne se démarquent pas assez par rapport au décor. Au début, ça peut poser quelques problèmes.

ruin1_1_

Du Highscore en veux-tu en voilà !

Le flipper The Tower apparaît plus classique et moins intéressant que Ruiner.

Mais c'est sur cette table que j'ai eu des gros shoots d'adrénaline. C'est sur cette table que le score a littéralement explosé. [NEW EDIT] J'ai même fait 1 milliards de points sur une partie anthologique ! Sur la première bille, j'ai réussi à dépasser les 800 millions de points avec 4 ou 5 Multiballs d'affilés et autant d'extraballs gagnés. Au final, avec 5 billes, en mode factory, j'ai atteint 1 048 875 310 points !

tower best

Ruiner n'est pas moins amusant mais pour faire des points, il faut impérativement réussir les missions. Arrivé au Defcon 3, j'ai atteint les 192 millions.

Ruiner_Highscore

A première vue, Ruiner Pinball ne paie pas de mine d'autant que l'action s'avère assez classique et les possibilités de faire du score pas spécialement nombreuses. Mais après quelques parties plutôt intenses, un constat s'impose : Ruiner Pinball est vraiment amusant.

Ruiner Pinball est un très bon jeu de flipper ! Les montées de speed sont magistralement gérées. Lorsqu'on connaît bien les tables, la joute est énervée et bien débridée. Des parties beaucoup plus folles pour ma part que sur l'autre jeu de flipper de la Jaguar, l'ultra classique Pinball Fantasies.

Note_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

 

la fiche du jeu sur AtariAge :  http://www.atariage.com/software_page.html?SoftwareLabelID=1127

 

Posté par le barbu à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 juillet 2009

Crabouillage de Pingouins !

attackofthemutantpenguins

Attack Of The Mutant Penguins

1995 - Atari (développé par Sunrise Games)

Action Stratégie

Une histoire de fou !

Des Extra-terrestres ont décidé d'envahir la Terre. Leur plan, s'infiltrer incognitos dans la population.

amp

En regardant la télé pour mieux nous étudier, ils sont tombés sur un documentaire animalier sur la banquise. Ils ont ainsi cru que le pinguoin était l'espèce la plus évoluée de la terre ! Ils se sont donc déguisés en pinguoin.

Une fois débarqués sur Terre, ils ont compris leur erreur et se sont donc accoutrés en humain. C'est pour cette raison qu'on les trouve affublés de chapeaux de Cow-boy, de bananes à la Elvis Presley ou encore de capes de Mousquetaire !

Des pingouins extra-terrestres déguisés en humain ! Une véritable histoire de fou, digne des films de S-F des années 50 dont le titre à rallonge semble s'inspirer.

Des débuts délicats

Le but du jeu a beau être limpide -crabouiller du pingouins-, les mécanismes pour y parvenir sont nombreux et pas forcément clairs. Sans véritable tutorial (il y a bien quelques explications mais bon), les débuts sont difficiles et risquent de vous rebuter.

Il faudra passer par ce stade difficile que tous les amateurs de vieux jeux de stratégie connaissent : le grattage de barbe, l'air circonspect, devant un gigantesque monolithe noir. À quoi peut servir cette grosse tête au milieu du niveau ? Que font ces petites boules bleues aux yeux globuleux ? Comment peut-on ouvrir les coffres ? Comment se sert-on de l'arme qui ressemble à une poêle à frire ? Que doit-on faire ?

attack_of_the_mutant_penguins_1_

Comprendre l'incompréhensible provoque un plaisir fou. Mon seul conseil est de s'accrocher coûte que coûte. Et donc de sauter le paragraphe explicatif qui suit, un paragraphe maudit qui peut rompre à tout jamais la magie Monty Pythonesque de ce titre. Si vous êtes décidé à poursuivre et à prendre ce risque, je ne peux malheureusement pas vous en empêcher...

Tentative d'expliquer l'inexplicable

Le jeu s'avère être l'ancêtre des Tower Defense. Les pingouins déguisés sont des extra-terrestres, et comme les bons pingouins (vos alliés), ils avancent vers une grosse tête, la Doomscale, qui fait office de balance. Le but est de détruire les mauvais pingouins et d'en avoir toujours moins que de bons sur la balance, sinon c'est le Game Over.

Regarder l'ensemble du niveau avant de jouer permet de repérer cette fameuse Doomscale, les positions respectives des pingouins bons ou mauvais, mais aussi les emplacements des coffres, des pièges et des Gremlins (les boules de poils bleus). Pour ouvrir les coffres et activer les pièges, lesquels ralentiront la progression des mauvais pingouins, il vous faudra collecter des boules bleues, les petits Gremlins qui gambadent en toute innocence dans le niveau.

amp3

Plus vous  lâcherez des Gremlins sur les coffres ou sur les pièges, plus ceux-ci s'ouvriront ou s'activeront rapidement. Les coffres  contiennent soit des objets (dynamite, colle, etc.) soit des lettres. Si vous collectez trois lettres (PAN ou BAT suivant le personnage choisi), vous récupérerez une arme. Celle-ci est la clé pour massacrer en toute quiétude du pingouin et gagner la partie. 

Atention, lorsque vous tapez les ennemis avec l'arme, ils seront juste étourdis et perdront quelques atomes qu'il vous faudra collecter pour remplir une barre d'énergie. Si vous tapez dans le vide, vous perdrez toute l'énergie emmagasinée donc visez juste et récoltez le plus possible d'atomes. Une fois la barre d'énergie remplie, vous serez en mode berserk et l'arme vous permettra enfin d'annihiler toute forme de vie et ainsi d'atteindre votre but premier : l'anéantissement total des extra-terrestres.

Voilà, vous avez bien tout suivi ?

Un massacre joyeux et addictif

En comprenant bien les différentes étapes qui nous mènent vers la victoire, le stress des débuts s'évanouit totalement pour laisser place à un massacre gore et frénétique de pingouins (en grosses grappes, c'est mieux) aux frontières d'un Hack'n Slash. La boîte de pandore s'ouvre alors et libère des vapeurs psychédéliques et la parade des trucs délires ("oh, des pingouins en parapentes!").

La liberté d'action est bien réelle. Libre à vous de vous organiser comme bon vous semble pour azimuter du pingouin : soit en activant à toute berzingue les pièges, soit en vous aidant des gentils pingouins (qui se bastonnent avec les vils imposteurs), soit en attendant patiemment que ces pingouins mutants débarquent... Ou bien, arme au poing, en couvrant un maximum le niveau. 

amp2_1_

Entre les animations cartoon et tordantes des petites créatures et des pièges de plus en plus farfelus comme ce jukebox qui fait danser les Pingouins Elvis, le jeu est bourré jusqu'à la couenne de petites trouvailles amusantes.

Les stages bonus, qui offrent sous trois différentes formes du bon ball-trap, sont des petits monuments de délire, simples et rafraîchissants, nous rappelant au passage à quel point les Lapins Crétins ont tout pompé sur nos petits Pingouins Mutants. 

Mignon, débile et subtil à la fois, ce jeu file une sacré pêche ! Une euphorie s'installe au fur et à mesure de la partie et lorsque c'est la fin (argg ! Seulement 20 niveaux), je regrette déjà ses petits pingouins qui se dandinent...

Mon coup de cœur sur Jaguar !

Note_JagNote_JagNote_JagNote_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge : http://www.atariage.com/software_page.html?SoftwareID=2543

 

Posté par le barbu à 22:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 juillet 2009

Mentions Légales

1. Présentation du site.

En vertu de l'article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique, il est précisé aux utilisateurs du site http://jagfan.canalblog.com/ l'identité des différents intervenants dans le cadre de sa réalisation et de son suivi :

Propriétaire : Frédéric Legros – – 13 avenue de Provence, 31470, Fonsorbes, France
Créateur : Frédéric Legros
Responsable publication : Frédéric Legros – fr.legros@outlook.fr
Le responsable publication est une personne physique ou une personne morale.
Webmaster : Frédéric Legros – fr.legros@outlook.fr
Hébergeur : Canalblog - 3 Avenue Hoche, Hall 1, Etage 5 75008 Paris, France
Crédits : les mentions légales ont étés générées et offertes par Subdelirium référencement Charente

2. Conditions générales d’utilisation du site et des services proposés.

L’utilisation du site http://jagfan.canalblog.com/ implique l’acceptation pleine et entière des conditions générales d’utilisation ci-après décrites. Ces conditions d’utilisation sont susceptibles d’être modifiées ou complétées à tout moment, les utilisateurs du site http://jagfan.canalblog.com/ sont donc invités à les consulter de manière régulière.

Ce site est normalement accessible à tout moment aux utilisateurs. Une interruption pour raison de maintenance technique peut être toutefois décidée par Frédéric Legros, qui s’efforcera alors de communiquer préalablement aux utilisateurs les dates et heures de l’intervention.

Le site http://jagfan.canalblog.com/ est mis à jour régulièrement par Frédéric Legros. De la même façon, les mentions légales peuvent être modifiées à tout moment : elles s’imposent néanmoins à l’utilisateur qui est invité à s’y référer le plus souvent possible afin d’en prendre connaissance.

3. Description des services fournis.

Le site http://jagfan.canalblog.com/ a pour objet de fournir une information concernant l’ensemble des activités de la société.

Frédéric Legros s’efforce de fournir sur le site http://jagfan.canalblog.com/ des informations aussi précises que possible. Toutefois, il ne pourra être tenue responsable des omissions, des inexactitudes et des carences dans la mise à jour, qu’elles soient de son fait ou du fait des tiers partenaires qui lui fournissent ces informations.

Tous les informations indiquées sur le site http://jagfan.canalblog.com/ sont données à titre indicatif, et sont susceptibles d’évoluer. Par ailleurs, les renseignements figurant sur le site http://jagfan.canalblog.com/ ne sont pas exhaustifs. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne.

4. Limitations contractuelles sur les données techniques.

Le site utilise la technologie JavaScript.

Le site Internet ne pourra être tenu responsable de dommages matériels liés à l’utilisation du site. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour

5. Propriété intellectuelle et contrefaçons.

Frédéric Legros détient les droits d’usage sur tous les textes accessibles sur le site.

Toute reproduction, représentation, modification, publication, adaptation de tout ou partie des textes du site, quel que soit le moyen ou le procédé utilisé, est interdite, sauf autorisation écrite préalable de : Frédéric Legros.

Toute exploitation non autorisée du site ou de l’un quelconque des textes qu’il contient sera considérée comme constitutive d’une contrefaçon et poursuivie conformément aux dispositions des articles L.335-2 et suivants du Code de Propriété Intellectuelle.

6. Limitations de responsabilité.

Frédéric Legros ne pourra être tenue responsable des dommages directs et indirects causés au matériel de l’utilisateur, lors de l’accès au site http://jagfan.canalblog.com/, et résultant soit de l’utilisation d’un matériel ne répondant pas aux spécifications indiquées au point 4, soit de l’apparition d’un bug ou d’une incompatibilité.

Frédéric Legros ne pourra également être tenue responsable des dommages indirects (tels par exemple qu’une perte de marché ou perte d’une chance) consécutifs à l’utilisation du site http://jagfan.canalblog.com/.

Des espaces interactifs (possibilité de poser des questions dans l’espace contact) sont à la disposition des utilisateurs. Frédéric Legros se réserve le droit de supprimer, sans mise en demeure préalable, tout contenu déposé dans cet espace qui contreviendrait à la législation applicable en France, en particulier aux dispositions relatives à la protection des données. Le cas échéant, Frédéric Legros se réserve également la possibilité de mettre en cause la responsabilité civile et/ou pénale de l’utilisateur, notamment en cas de message à caractère raciste, injurieux, diffamant, ou pornographique, quel que soit le support utilisé (texte, photographie…).

7. Gestion des données personnelles.

En France, les données personnelles sont notamment protégées par la loi n° 78-87 du 6 janvier 1978, la loi n° 2004-801 du 6 août 2004, l'article L. 226-13 du Code pénal et la Directive Européenne du 24 octobre 1995.

A l'occasion de l'utilisation du site http://jagfan.canalblog.com/, peuvent êtres recueillies : l'URL des liens par l'intermédiaire desquels l'utilisateur a accédé au site http://jagfan.canalblog.com/, le fournisseur d'accès de l'utilisateur, l'adresse de protocole Internet (IP) de l'utilisateur.

En tout état de cause Frédéric Legros ne collecte des informations personnelles relatives à l'utilisateur que pour le besoin de certains services proposés par le site http://jagfan.canalblog.com/. L'utilisateur fournit ces informations en toute connaissance de cause, notamment lorsqu'il procède par lui-même à leur saisie. Il est alors précisé à l'utilisateur du site http://jagfan.canalblog.com/ l’obligation ou non de fournir ces informations.

Conformément aux dispositions des articles 38 et suivants de la loi 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, tout utilisateur dispose d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données personnelles le concernant, en effectuant sa demande écrite et signée, accompagnée d’une copie du titre d’identité avec signature du titulaire de la pièce, en précisant l’adresse à laquelle la réponse doit être envoyée.

Aucune information personnelle de l'utilisateur du site http://jagfan.canalblog.com/ n'est publiée à l'insu de l'utilisateur, échangée, transférée, cédée ou vendue sur un support quelconque à des tiers. Seule l'hypothèse du rachat de Frédéric Legros et de ses droits permettrait la transmission des dites informations à l'éventuel acquéreur qui serait à son tour tenu de la même obligation de conservation et de modification des données vis à vis de l'utilisateur du site http://jagfan.canalblog.com/.

Le site n'est pas déclaré à la CNIL car il ne recueille pas d'informations personnelles. .

Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

8. Liens hypertextes et cookies.

Le site http://jagfan.canalblog.com/ contient un certain nombre de liens hypertextes vers d’autres sites, mis en place avec l’autorisation de Frédéric Legros. Cependant, Frédéric Legros n’a pas la possibilité de vérifier le contenu des sites ainsi visités, et n’assumera en conséquence aucune responsabilité de ce fait.

La navigation sur le site http://jagfan.canalblog.com/ est susceptible de provoquer l’installation de cookie(s) sur l’ordinateur de l’utilisateur. Un cookie est un fichier de petite taille, qui ne permet pas l’identification de l’utilisateur, mais qui enregistre des informations relatives à la navigation d’un ordinateur sur un site. Les données ainsi obtenues visent à faciliter la navigation ultérieure sur le site, et ont également vocation à permettre diverses mesures de fréquentation.

Le refus d’installation d’un cookie peut entraîner l’impossibilité d’accéder à certains services. L’utilisateur peut toutefois configurer son ordinateur de la manière suivante, pour refuser l’installation des cookies :

Sous Internet Explorer : onglet outil (pictogramme en forme de rouage en haut a droite) / options internet. Cliquez sur Confidentialité et choisissez Bloquer tous les cookies. Validez sur Ok.

Sous Firefox : en haut de la fenêtre du navigateur, cliquez sur le bouton Firefox, puis aller dans l'onglet Options. Cliquer sur l'onglet Vie privée. Paramétrez les Règles de conservation sur : utiliser les paramètres personnalisés pour l'historique. Enfin décochez-la pour désactiver les cookies.

Sous Safari : Cliquez en haut à droite du navigateur sur le pictogramme de menu (symbolisé par un rouage). Sélectionnez Paramètres. Cliquez sur Afficher les paramètres avancés. Dans la section "Confidentialité", cliquez sur Paramètres de contenu. Dans la section "Cookies", vous pouvez bloquer les cookies.

Sous Chrome : Cliquez en haut à droite du navigateur sur le pictogramme de menu (symbolisé par trois lignes horizontales). Sélectionnez Paramètres. Cliquez sur Afficher les paramètres avancés. Dans la section "Confidentialité", cliquez sur préférences. Dans l'onglet "Confidentialité", vous pouvez bloquer les cookies.

9. Droit applicable et attribution de juridiction.

Tout litige en relation avec l’utilisation du site http://jagfan.canalblog.com/ est soumis au droit français. Il est fait attribution exclusive de juridiction aux tribunaux compétents de Paris.

10. Les principales lois concernées.

Loi n° 78-87 du 6 janvier 1978, notamment modifiée par la loi n° 2004-801 du 6 août 2004 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.

Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique.

11. Lexique.

Utilisateur : Internaute se connectant, utilisant le site susnommé.

Informations personnelles : « les informations qui permettent, sous quelque forme que ce soit, directement ou non, l'identification des personnes physiques auxquelles elles s'appliquent » (article 4 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978).

Posté par le barbu à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juillet 2009

Jag Fan post 1

41512361_1_

Voici le blog d'un Fan de la Jaguar, la console maudite d'atari.

Un blog de fou en somme !

Il y aura des photos de ma collection, des tests, du Highscore, un dossier chronologique, une revue de presse d'antan

et des tas d'autres choses sur ma 64-bit préférée

...

Posté par le barbu à 16:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]