b_Dragon_front

Dragon - The Bruce Lee Story

1994 - Atari (développé par Virgin)

Baston

La fureur de vaincre

Bruce Lee fut et restera à tout jamais le Maître absolu et incontesté des Arts-Martiaux. Sa mort prématurée à l'âge 32 ans et ses films de tatanne (au nombre de 5 seulement) le firent rentrer dans la Légende.

Qui ne se souvient pas de l'arrachage des poils du torse de Chuck Norris dans le Colisée (La Fureur du Dragon, 1972), de ses petits cris, de la furieuse nervosité et de la violence de ses combats ? Objet de culte, son jogging jaune, bandes noires (le Jeu de la Mort, 1973) va même jusqu'à hanter le Kill Bill de Tarantino.

 s_Dragon_1

Sorti sur les écrans en 1993, le film de Rob Cohen, Dragon, nous conte de manière (très) romancée la vie de Bruce Lee.

Le jeu du même nom reprend tout logiquement la trame du film et nous propose de revivre les combats les plus marquants du Maître : combats de rue, clandestins, contre Jim Kelly avec sa coupe afro ou bien contre Han, le boss aux griffes acérées d'Opération Dragon

mon nunchaku dans tes dents

Oui, il n'y a rien de spectaculaire en terme de réalisation, Dragon sur Jaguar reste une conversion d'un jeu paru sur Megadrive et Super Nintendo.

Et si effectivement les décors ont bénéficié d'un soin tout particulier en étant redessinés, et s'avèrent dans l'ensemble assez fins et bien détaillés. On ne peut pas en dire autant des sprites et des animations, honteusement repiqués des versions 16-bit sans une seule once d'amélioration.

Dragon - The Bruce Lee Story (1994)

Le principe de jeu n'a pas non plus changé. Le jeu assume totalement sa qualité de simulation d'arts martiaux avec un choix unique de perso (à deux joueurs ou tout seul, c'est Bruce Lee sinon rien) et des combats à 1 contre 1 ou bien, c'était nouveau à l'époque, des 1 contre 2.

Ne vous attendez pas à un jeu de baston classique. Il n'y a pas de boules de feu à la Ryu, aucune fantaisie de ce type. Heureusement pour nous, la palette de coups est plutôt large car chacune des directions associés à un bouton nous permettent de varier au maximum les attaques.

Dragon - The Bruce Lee Story

On retrouve ainsi tous les coups du Jeet Kune Do, art martial dérivé du Kung Fu, création de Bruce Lee himself. 

Au fil des combats, une jauge (la jauge de Chi) se remplira à mesure que l'on tatanne. Une fois à peu près rempli, elle nous offre deux styles de combats supplémentaires : celui du "combattant" qui élargit la palette de coups avec une rapidité accrue, et le mode "nunchaku" qui permet de combattre avec la célèbre arme. 

Kill the Dragon !

Le jeu dispose incontestablement de certains atouts : il a un vrai cachet et le coté "simulation" n'est pas mauvais en soi.

Mais bon sang, manier Bruce Lee correctement s'avère pénible. Il y a souvent un temps de latence important entre la pression du bouton et la réalisation du coup à l'écran.

Cette jouabilité n'aide pas à apprécier des combats hasardeux, relevées à la sauce Harissa en termes de difficulté (l'adversaire s'énerve sur la fin), et une collision des sprites qui n'en finit jamais d'être suspecte. Combien de fois on pense toucher l'adversaire... et il ne se passe rien ?

dragon2

Le jeu ne ménage pas nos pauvres doigts qui bataillent contre une manette, laquelle n'a jamais semblé aussi peu ergonomique, aussi peu encline à exécuter nos commandes.

Avec de l'entraînement, on arrive à comprendre quelques fondamentaux pour progresser, comme l'importance de la jauge "Chi" et de l'écrasement facial lorsque l'adversaire est au sol. Mais si plaisir, il y a, il n'est, hélas, pas bien grand.

A mille lieux des Street Fighter et des Mortal Kombat, Dragon, réaliste, nous propose la palette complète, et sans aucune fantaisie des coups du Kung Fu.

Louable tentative de rendre hommage à cet art martial et à son Maître Bruce Lee, à défaut d'être très jouable ou très amusante...

Note_JagNote_Jag

la fiche du jeu sur AtariAge: https://atariage.com/software_page.html?SoftwareLabelID=1080